Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

 
  Le programme consacré à la protection de la Terre mis en exergue
 

 

 
Le rapport sur les efforts déployés par l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (Isesco) en matière de protection de l'environnement, des ressources hydriques, des énergies renouvelables et du développement durable a été adopté mardi soir par la 4e Conférence islamique des ministres de l'Environnement tenue  à Hammamet en Tunisie. Le rapport en question souligne que l'Isesco a concentré ses efforts durant la période 2008-2010 sur la protection de l'environnement, les ressources hydriques, les énergies renouvelables et le développement durable ainsi que sur la sensibilisation à l'importance de la préservation des écosystèmes forestiers. Il faut savoir que ce rapport indique l'Isesco a réalise, en coopération avec des organisations internationales et régionales, des programmes visant à renforcer les compétences ainsi qu'à consolider les initiatives nationales dans les domaines des sciences et des nouvelles technologies environnementales (données géographiques, télédétection...). Notons par ailleurs que les minsitres réunis à Hammamet ont également adopté le rapport d'évaluation des travaux des trois dernières sessions de la Conférence islamique des ministres de l'Environnement.
Ce dernier souligne que les trois sessions précédentes ont constitué une plate-forme idoine pour la mise en place de programmes et d'activités visant à réaliser le développement durable dans les pays islamiques. Il s'agit du programme de développement des énergies renouvelables dans les pays islamiques et les mécanismes de son exécution et de la mise en place d'un cadre général d'un plan d'action de lutte contre les catastrophes naturelles et l'identification des défis auxquels le monde islamique devra faire face. Le président du bureau exécutif de la Conférence des ministres de l'Environnement, le prince Turki Ben Nasser Ben Abdelaziz a passé en revue les réalisations accomplies depuis la tenue de la dernière session de la Conférence soulignant la nécessité d'une prise de conscience quant à l'importance des défis que doit relever l'humanité tout entière du fait des dangers qui guettent l'environnement. Pour sa part, le secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanglu, a appelé au renforcement des capacités des pays membres pour faire face aux catastrophes et fléaux naturels et à l'amélioration du couvert forestier et végétal. Cinquante-sept pays musulmans dont la délégation algérienne conduite par le ministre de l'aménagement du territoire et de l’Environnement, Cherif Rahmani, prennent part aux travaux de la 4e Conférence islamique des ministres de l'Environnement, rappelle-t-on.

Synthèse D.T.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article