Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

logo



Des gardes communaux ont été surpris, ce dimanche 26 août, en train de mettre le feu dans une forêt de la région des Aftis, sur la côte ouest de la wilaya de Jijel. « Je les ai vus de mes propres yeux mettre le feu ce dimanche après‑midi. Je l’ai éteint rapidement avec d’autres personnes puis nous avons appelé les gardes forestiers », explique un habitant en colère. Le même habitant affirme s’être plaint auprès des responsables locaux de la garde communale. Mais en vain.

Selon lui, plus de 6 000 hectares de forêts sont partis en fumée dans cette région de Jijel. « Je peux vous affirmer que la majorité des départs de feu se sont faits dans des périmètres censés être sécurisés et inaccessibles à la population car des casernes y sont implantées. Certains endroits sont des zones interdites à la population. Alors qui peut y mettre le feu ? » s’interroge le même habitant qui dénonce le silence des autorités et le manque de moyens mis en place pour éteindre les incendies.
 
« Les pompiers ne se déplacent jamais. Les gardes forestiers sont impuissants. Ils n’ont que des pelles pour éteindre les incendies. En plus, quand ils viennent à bout d’un incendie, il est souvent rallumé après leur départ. Ils jouent au chat et à la souris avec les gardes communaux », explique‑t‑il. L’habitant décrit un désastre écologique sans précédent. « Les gens de la région n’ont pas vu une telle situation depuis les années 1950 et la guerre ! »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article