Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

Lemag.ma : Le quotidien maghrébin
Larbi Amine - publié le Jeudi 12 Juin 2014 à 20:00

 

Algérie détiendrait les troisièmes plus importantes ressources de gaz de schiste au monde, selon les estimations du département américain de l’Energie (DoE). Nombreuses compagnies internationales ont déjà annoncé leur intention de s’y déployer. 

L’exploitation de ses ressources nécessite selon les dernières générations de technologies, d’importantes quantités d’eau, pour les besoins de la principale technique d’extraction, économiquement utilisable à ce jour, à savoir la fraction Hydraulique

A ce propos, l’économiste algérien, Abderrahmane Mebtoul, interrogé par le site français, terraeco, a indiqué que pour rendre possible l’exploitation en Algérie des gisements de gaz de Schiste, le pays n’aura d’autres recours, que d’utiliser les réserves hydrauliques souterraines. 

‘‘Pour extraire un milliard de mètres cubes gazeux, il faut un million de mètres cubes d’eau douce. Cette eau, nous l’avons. Les nappes phréatiques contiennent 45 milliards de mètres cubes. Mais exploiter cette ressource pose des problèmes de taille’’ annonce l’expert algérien. 

Il explique que cette eau ‘‘elle ne nous appartient pas exclusivement. Si on s’attaque aux bassins de l’ouest on va devoir composer avec le Maroc. La question pourrait devenir diplomatique.’’ A-t-il précisé. 

Par ailleurs, Mebtoul a averti d’un danger qui guetterait le royaume au cas où l’Algérie se mettrait à l’exploitation de ses gisements en schiste : La Pollution. Il a indiqué que pour fractionner la roche piégeant le gaz, il faudrait injecter en plus de l’eau, des produits chimiques extrêmement nocifs et durablement polluant, or dit-il, ‘‘les produits chimiques ne s’arrêteront pas aux frontières’’

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article