Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

En Egypte, on estime à 1 221 le nombre de quartiers informels, ou dit autrement, de bidonvilles. Selon ONU-Habitat, près de la moitié de la population du Caire vit dans un logement informel. La plupart de ces quartiers se situent sur des terres agricoles privées.
De nombreuses raisons sont à l’origine de l’extension des bidonvilles en Égypte, notamment l’impossibilité de trouver des logements à des prix abordables. En 2001, le ministère de la Planification égyptien estimait que d’ici à 2017 le besoin de logements destinés à des foyers à faibles revenus serait de 3,7 millions, sur un total de 5,3 millions de logements nécessaires.
Le cabinet d’architecture ADAPT (Appropriate Development, Architecture & Planning), créé il y a plus de 30 ans par Hany El Miniawy, s’est engagé dans l’amélioration de l’accès au logement et réhabilite les bidonvilles en proposant des solutions de construction écologiques, à faible coût et transférables aux communautés bénéficiaires.
La solution apportée par ADAPT cumule 3 caractéristiques :
1/ Recours aux matériaux disponibles localement : L’expérimentation de matériaux utilisés par les anciennes générations et le mélange avec des « déchets » (poussière de ciment, cendres de fer, etc.) a permis a ADAPT de créer des matériaux de construction écologiques, a bas coût, et agréés par les autorités compétentes.
2/ Utilisation de techniques de constructions traditionnelles, simples, rapides et non polluantes : ADAPT s’appuie largement sur les savoir-faire locaux en matière d’architecture car ils sont le fruit de l’observation du climat, de l’érosion, et de l’expérience de plusieurs générations.
3/ Transfert du savoir-faire en matière de matériaux et de techniques de construction à bas coûts aux jeunes des populations locales. En plus de rendre les projets auto-suffisants et pérennes, la formation et l’intégration des jeunes du quartier permet de réduire considérablement les coûts (plus de 30% par rapport à un logement classique).
ADAPT s’appuie sur un modèle économique hybride où les revenus générés par les projets d’architecture « classique » subventionnent l’investissement des équipes sur les projets à vocation sociale.
  • Réplicabilité de la démarche

  • Synergie avec les autres acteurs

Pour les efforts qu’il a déployés sa vie durant à concevoir des projets destinés aux plus démunis, Hany Hassan Mahmoud El Miniawy a reçu le PRIX VASSILIS SGOUTAS 2008 – CATÉGORIE «INDIVIDUEL»
Ses projets portent sur le développement, l’étude et la mise en oeuvre des matériaux vernaculaires respectueux de l’environnement, sur des équipements destinés aux populations les plus pauvres, sur la réhabilitation participative des établissements humains précaires et sur des aménagements au Sahara, en Algérie, à Assouan et à Louxor en Egypte. Il a posé les jalons d’une stratégie en faveur des plus déshérités en collaboration et avec l’appui de leurs communautés.
Pour plus d’information, lire l’étude de cas d’ESCALE RESPONSABLE : Etude de cas ADAPT

Anne-Cécile et Benoit font un tour du monde du social business. Ils vous livrent dans le site ESCALE RESPONSABLE les portraits des entrepreneurs sociaux qu’ils rencontrent au cours de leur périple et leurs réflexions sur les solutions entrepreneuriales de lutte contre la pauvreté.
Vous aimerez peut-être:
La Fabrique d'Architecture agricole
"La clairière", premier HLM passif.
Bangladesh, architecture équitable
Tom Mayne, design et performence
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article