Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

10 000 sujets dénombrés dans des sites humides

 

 

 

Le dénombrement a fait ressortir la présence d'espèces aussi bien locales qu'exotiques, telles que le canard colvert, le héron cendré, le grèbe huppé, la poule sultane, le goéland brun, l'aigrette garzette, le chevalier gambette, le martin pêcheur ou encore la grande aigrette et la mouette rieuse Un comptage effectué au niveau de la zone humide de Beni Belaïd et d’une dizaine d’autres sites humides de la wilaya de Jijel a permis de dénombrer 9 670 sujets, a-t-on appris jeudi auprès de la direction du parc national de Taza. Le dénombrement réalisé dans la zone de Beni Belaïd, où 1 590 individus ont été recensés, a fait ressortir la présence d’espèces aussi bien locales qu’exotiques, telles que le canard colvert, le héron cendré, le grèbe huppé, la poule sultane, le goéland brun, l’aigrette garzette, le chevalier gambette, le martin pêcheur ou encore la grande aigrette et la mouette rieuse, a indiqué Mme Nadia Ramdane, chef de groupe au Parc national de Taza (PNT). Cette responsable, qui s’exprimait à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides, a précisé que selon ce décompte auquel ont pris part une dizaine de techniciens du parc, la mouette rieuse, le goéland leucophé, le foulque macroule et le vaneu huppé viennent en tête de liste, avec respectivement 516, 328, 214, et 150 sujets. D’une superficie de 600 hectares, ce site classé sur la liste de la Convention de Ramsar se distingue par une riche végétation composée, entre autres, de typha angustifolia, de tamarix gallica et de peuplier blanc. Outre la zone de Beni Belaïd, la wilaya de Jijel compte d’autres sites humides, tels que le marais de Taher (Ghédir El Mardj), des retenues et marais à Chekfa, El Aouana, Ziama Mansouriah, Kaous, Settara, Ghedir Beni Hamza (El Kennar), en plus des barrages d’Erraguène, de Kissir, d’El Agrem. La Conservation des Forêts de Jijel avait, rappelle-t-on, entrepris des actions visant à réhabiliter la zone humide de Beni Belaïd, classée dans la liste Ramsar en 2002, avec le lancement de plusieurs projets dont la plupart ont été réceptionnés.

Source Les Débats Ahlem N.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article