Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara Ecologie

ALGER - Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a découvert en 2013 d'importants gisements de gaz, ce qui permettra à l'Algérie d'augmenter ses réserves de gaz naturel, a annoncé lundi le ministre de l'Energie Youcef Yousfi.

La Sonatrach a réalisé cette année des découvertes dont certaines sont très importantes et extrêmement prometteuses, a déclaré M. Yousfi lors d'une conférence de presse à Alger.

Le ministre a refusé de donner des précisions sur ces découvertes, indiquant toutefois que la Sonatrach ferait une annonce à ce sujet prochainement.

Les réserves de gaz naturel de l'Algérie ne sont pas en train de baisser, elles sont en train d'augmenter, a ajouté le ministre qui a démenti des informations selon lesquelles l'Algérie ne pourrait plus exporter du gaz en raison de la hausse de la consommation interne et du déclin de ses réserves.

Il y a moins d'une semaine, une découverte a été réalisée dans une région très faiblement explorée, a indiqué le ministre, sans autre précision.

Les réserves prouvées en gaz de l'Algérie, qui consomme 31 milliards (mds) de m3 par an, sont estimées à plus de 4.000 mds de m3. La production de ce quatrième exportateur mondial de gaz, est d'environ 80 mds de m3 par an, selon des chiffres officiels.

M. Yousfi a par ailleurs indiqué que l'Algérie allait augmenter sa capacité de production d'électricité pour mettre fin aux coupures d'électricité fréquentes ces dernières années notamment durant l'été.

Le PDG de du groupe public de l'électricité et du gaz Sonelgaz Nourredine Bouterfa a précisé que la croissance forte de la demande exigeait la mise en service de nouveaux moyens de production soit près de 2.000 Mégawattas par an pendant dix ans et 2,5 à 3 milliards de dollars d'investissments par an.

M. Bouterfa a également annoncé que son groupe a décidé d'abandonner progressivement le clé en main pour les centrales électriques et de domicilier la fabrication en Algérie, écartant toutefois tout lien entre cette mesure et les récents scandales de corruption qui ont secoué le secteur de l'énergie en Algérie.

En juin, la Sonelgaz avait annoncé avoir placé le géant canadien de l'ingénierie SNC Lavalin sur une liste noire pour versement présumé de pots-de-vin en échange de contrats en Algérie.

SNC Lavalin est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin via un intermédiaire pour obtenir le contrat d'une centrale électrique, près d'Alger, en 2005 pour un montant de 826 millions de dollars, a précisé la même source.

abh/bmk/az

SNC-LAVALIN GROUP


(©AFP / 09 septembre 2013 16h49)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article