Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

  •  APS
  • jeudi 31 juillet 2014 17:17

Une délégation de spécialistes de l’université de Pennsylvanie (Etats-Unis) est arrivée mercredi à Batna pour tenter de trouver les causes qui sont derrière le retour du fléau de dépérissement du cèdre de l’Atlas, apprend-on du chef de service protection de la flore et de la faune à la conservation des forêts de wilaya, Othmane Briki.

La délégation est composée du Dr. Soumaya Belmecheri, chef de projet, et de Matthew David Hirtou, maître-assistant à l’Institut des écosystèmes et administration à l’université de Pennsylvanie.

Ces spécialistes travailleront en collaboration avec des chercheurs nationaux dont le directeur de recherche à l’Institut national de recherches forestières de Tizi-Ouzou et des cadres de la Conservation des forêts et du Parc national de Belezma.

Cette équipe a pour objectif de "rechercher les effets des températures sur la croissance du cèdre en utilisant la technique du carbone 13 sur les cercles de croissance des vieux arbres", a indiqué M. Briki.

Des études menées entre 2008 et 2012 par des chercheurs de l’université d’Arizona (Etats-Unis) dirigés par le Pr. Touchane Ramzy, avaient conclu que l’augmentation sensible des températures et le déficit en eau étaient à l’origine du dépérissement du cèdre de l’Atlas du parc de Belezma.

Un retour du fléau de dépérissement de cette espèce a été constaté au début du premier semestre 2014 dans la cédraie du mont Touggourt. A la différence de la forme précédente de ce dépérissement qui débutait par la cime de l’arbre pour s’étendre aux autres parties, la nouvelle forme affecte les feuilles puis s’étend au reste de l’arbre, a expliqué M. Briki qui a indiqué que les nouvelles études analyseront les feuilles et les cercles de croissance des arbres.

La cédraie de Batna s’étend sur 7.000 hectares dont 5.700 hectares se trouvent dans le parc national de Belezma. 2.400 hectares d’arbres morts ont été nettoyés depuis l’apparition de ce fléau vers fin 2005 et début 2006.


APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article