Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Algérie - Gestion de déchets à Alger : le Centre d’enfouissement technique de Hamici opérationnel
Publié le 27/11/2012 à 09:51 - 
Source : APS

 ALGER - Le Centre d’enfouissement technique (CET) de Hamici dans la nouvelle ville de Sidi Abdallah est devenu opérationnel à partir de lundi, à l’occasion de la visite d’inspection des projets liés à la gestion des déchets au niveau d’Alger effectuée par le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et de la Ville, Amara Benyounes.

 Equipé d’un centre de tri, d’une station de traitement de lixiviats et d’une station de traitement des eaux usées, le centre répond aux normes internationales de gestion de ce genre d’installation, selon les explications fournies sur place au ministre.

Le centre, qui s’étend sur une superficie de 100 hectares, peut traiter jusqu’à 10 millions de tonnes de déchets solides ménagers. Sa réalisation a été confiée à l’entreprise privée algérienne "Amenhyd spa" pour un coût global de 3 milliards de DA. sa durée de vie est estimée à une vingtaine d’années.

"C’est un centre qui va régler en partie le problème des déchets ménagers de la capitale auquel il faut ajouter les CET de Reghaia (Alger) et Corso (Boumerdès)", a déclaré à la presse M. Benyounes.

"Avec cette façon d’enfouissement, nous comptons régler les problèmes des déchets ménagers pour la capitale pour les 20 prochaines années", a-t-il assuré.

Le ministre a toutefois relevé que le problème qui se pose pour le CET de Hamici est sa gestion.

"Nous sommes en train d’élaborer le cahier des charges pour confier sa gestion à des entreprises spécialisées et professionnelles, a indiqué le ministre, car il s’agit, a-t-il dit, d’une maîtrise que "malheureusement nous ne possédons pas en Algérie".

Pour y remédier, il a fait savoir que des partenariats avec des entreprises étrangères seront conclus avec des entreprises algériennes publiques et privées "pour qu’à terme nous puissions nous mêmes arriver à prendre en charge la gestion de ces centres", a-t-il expliqué.

Après le CET de Hamici, M. Benyounes a inspecté le projet de réhabilitation de la décharge publique d’Oued Smar (est d’Alger), en jardin public et dont la fin des travaux est fixée à avril 2014.

Les travaux de ce projet, qui ont démarrée en octobre 2009, ont été confiés à l’entreprise turque "Sistem Yapi" pour un coût de 7 milliards de DA.

"Les Algérois connaissent les nuisances causées par la décharge d’Oued Smar. Elle sera un des plus beaux sites d’Alger avec une superficie de 45 hectares", a indiqué M. Benyounes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article