Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

Le gouvernement algérien semble attirer de plus en plus les investisseurs portugais en matière de gestion et de valorisation des déchets.

Surtout que ce problème en Algérie se pose toujours avec acuité, puisque jusque-là, il n’existe encore aucune stratégie sérieuse de collecte et de recyclage des déchets.

Ainsi, fortes de leur expérience en matière de gestion des déchets, les entreprises portugaises dans le domaine semblent attirées par le secteur de l’environnement algérien. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on s’achemine vers un partenariat entre Alger et Lisbonne dans ce domaine.

Tel est d’ailleurs le sujet des pourparlers d’hier entre la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemâa, et l’ambassadeur portugais, lesquels ont parlé d’«une coopération technique».

L’Algérie s’emploie à développer une coopération technique avec le Portugal en matière d’ingénierie territoriale et d’expertise pour la mise en œuvre des outils d’aménagement du territoire.

Les pourparlers entre Mme Boudjemâa et l’ambassadeur du Portugal à Alger, Antonio Gamito, ont permis, selon un communiqué du ministère de l’Environnement, d’explorer les possibilités d’une «promotion concrète» d’actions et d’activités de coopération bilatérale en matière de gestion et de valorisation des déchets, du littoral et de la biodiversité.

Les deux parties ont d’ailleurs souligné l’importance d’échange d’expériences entre les deux pays sur l’amélioration de l’usage des outils d’éducation et de sensibilisation environnementales.

«L’appréciation de l’apport de l’expérience portugaise ressort à travers la réalisation par des entreprises portugaises de plusieurs projets relatifs à la gestion des déchets, suite à des appels d’offres nationaux et internationaux», a indiqué, par ailleurs, le communiqué.

Il est à rappeler que six projets ont été attribués à des bureaux d’études et des entreprises portugaises dans le cadre de l’aménagement du territoire et de l’optimisation de la gestion des déchets.

Ce n’est pas la première fois que les deux parties se rencontrent sur ce même domaine. Il y a une année déjà, l’Algérie et le Portugal avaient affirmé leur volonté de développer une coopération dans les domaines de l’environnement et de l’aménagement du territoire.

Amara Benyounès, qui était à cette époque ministre de l’Environnement, avait souligné l’intérêt accordé par l’Algérie à l’expérience du Portugal, notamment dans «les domaines de la gestion des déchets et la réhabilitation du vieux bâti», a précisé la même source.

Une centaine d’entreprises algériennes et une quarantaine portugaises ont pris part, en mars dernier, au forum d’affaires qui a été centré sur le développement des relations commerciales et économiques.

Un autre forum est prévu entre les deux parties à Lisbonne vers la fin de l’année.

Rabah Beldjenna

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article