Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

 

APS


ORAN - Le renforcement de la coopération universitaire algéro-japonaise à travers le développement de projets de recherche communs dans la filière biotechnologique figure parmi les recommandations majeures émises par les participants au 2ème symposium académique entre les deux pays, organisé jeudi à Oran.

Cette proposition, qui vise notamment à promouvoir la spécialité biotechnologique, sera matérialisée par une étroite collaboration entre le laboratoire de l’Université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’Oran (USTO) et l’Université japonaise de Tsukuba, a précisé le président de cette rencontre, M. Amine Boudghène Stambouli.

Le rapprochement de ces structures de recherche permettra aux deux parties partenaires d’entreprendre des travaux scientifiques dans divers créneaux d’intérêt commun à l’effet de "concrétiser les aspirations sociales au développement durable", a expliqué M. Stambouli.

Les biotechnologies ont constitué l’un des trois grands thèmes débattus au cours de ce symposium par les experts algériens et japonais à l’instar de Mme Meriem Kaïd Harche, Directrice du Laboratoire "Productions, valorisations végétales et microbiennes" de l’USTO et de son homologue M. Hiroko Isoda de l’université de Tsukuba.

Ces deux spécialistes ont manifesté un vif intérêt pour leurs travaux respectifs exposés à l’occasion de ce symposium, portant respectivement sur la "Valorisation des plantes et micro-organismes en milieu aride" et "L’utilisation de la biologie moléculaire pour la valorisation des plantes médicinales et aromatiques".

La possibilité de développer des partenariats dans d’autres segments de recherche a été également évoquée, a affirmé M. Stambouli, avant d’annoncer que les discussions thématiques seront approfondies à l’occasion de la prochaine visite des experts japonais à l’USTO.

Le prochain séjour de la délégation japonaise à Oran permettra aussi de discuter de la faisabilité d’un projet de création d’une représentation du Centre de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée pour la Recherche et l’Enseignement (CANMRE), une structure relevant de l’Université de Tsukuba.

Ce 2ème symposium algéro-japonais, qui a vu la participation d’une trentaine de chercheurs des deux pays, s’inscrit dans le prolongement du 2ème Forum Asie-Arabe et du 4ème workshop international sur le programme solaire algéro-japonais, tenus mardi et mercredi à l’USTO.

"Les Biosciences" (alimentation et agriculture), "l’Energie et l’Environnement", "l’Economie, les Sciences sociales et humaines" ont constitué, dans ce cadre, les axes thématiques des trois ateliers animés à l’occasion de ce symposium dont la première édition s’était tenue, pour rappel, en novembre 2010 à l’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene d’Alger (USTHB).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article