Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie


L’acquisition de nouvelles moissonneuses-batteuses sera financée à hauteur de 70% par l’Etat, un financement orienté vers le renouvellement du parc national vétuste et à l’origine de pertes importantes de récoltes, a indiqué jeudi le PDG de la BADR, Boualem Djebbar.

"Les pouvoirs publics ont décidé d’attribuer un soutien spécifique pour inciter les propriétaires à renouveler leurs machines’’, a souligné dans une déclaration à l’APS M. Djebbar.

Selon ses précisions, chaque agriculteur qui accepte de remplacer sa machine aura droit à un soutien de l’Etat de 7 millions de DA, soit 70% de son prix, dont 1 millions de DA comme prime à la casse. La BADR quant à elle financera les 30% restants, sous forme de crédits ou de leasing, a-t-il ajouté.

Le parc national de moissonneuses-batteuses compte plus de 9.000 machines dont la majorité sont à un âge très avancé.

Selon le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Rachid Benaissa, certains céréaliculteurs utilisent des machines vieilles de 50 ans, qui sont à l’origine de pertes jusqu’à 20% des moissons et d’incendies ravageurs.

M. Djebbar a assuré que la BADR est prête à répondre aux demandes des céréaliculteurs qui veulent renouveler leurs machines pour la prochaine campagne céréalière.

La BADR finance également par leasing l’acquisition de tout type de machinisme agricole.

En 2009, la banque avait signé une convention de 8 milliards de DA avec l’OAIC et l’entreprise nationale de commercialisation du matériel agricole pour financer l’acquisition de 500 moissonneuses-batteuses et des équipements agricoles au profit des coopératives des céréales et de légumes secs.

APS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article