Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara Ecologie

  • http://www.maghrebemergent.com/
  • mardi 17 septembre 2013 19:39/

L'exploitation des réserves algériennes de gaz de schiste ne fait désormais aucun doute (DR)

Sonatrach a achevé l’évaluation du potentiel national en gaz de schiste et s’apprête à passer à la phase de « confirmation » des réserves en place. Les gisements sont de taille "mondiale". La phase de développement ne saurait tarder.

 

C’est M. Said Sahnoun, vice-président Amont à la compagnie pétrolière nationale, qui a annoncé mardi l'achèvement de cet évaluation. La déclaration a été faite en marge d’un séminaire organisé par l’Institut algérien du pétrole sous la thématique « Journée d’études sur les réservoirs de schiste », une rencontre qui a vite tourné en plaidoyer pour l'exploitation de cette source d'énergie non conventionnelle, à travers les interventions d'experts internationaux invités par Sonatrach. M. Sahnoun a précisé que l'évaluation des réserves nationales a été réalisée « avec le concours de trois consultants majeurs », sans toutefois préciser leur nationalité, ajoutant que « Sonatrach travaille à la consolidation des données recueillies ».


Concernant l’importance du potentiel algérien en gaz de schiste, le dirigeant de Sonatrach a révélé que « les résultats de l’évaluation rejoignent les estimations de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ». Les chiffres présentés au cours des journées d’étude présentent l’Algérie comme disposant de réserves de taille mondiale, évaluées par l’AIE à 700 TCF (Trillions de mètres cubes). M. Sahnoun n’a pas donné d’échéance pour le lancement des forages d’exploration et n'a pas précisé la localisation des bassins renfermant ces réserves.

Nouvelle découverte de gaz

L’annonce par le ministre de l’Energie et des mines M.Youcef Yousfi, de la découverte d’un nouveau gisement de gaz a été confirmée par le vice-président Amont de Sonatarch. La découverte a été faite en effort propre par Sonatrach dans la région de Rhoudes Nouss. « La découverte a été réalisée sur un pic foré à près de 5000 mètres. Les tests effectués sur le puits révèlent une capacité de production de 400.000 m3 jour » a-t-il précisé, ajoutant toutefois que cette découverte est encore « au stade des études ».

 

Yazid Ferhat

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article