Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

APS

vendredi 11 octobre 2013 15:22


Le centre d’enfouissement technique (CET) d’Ouled Fayet connaît de vastes opérations de réaménagement, en vue de sa transformation en jardin public qui viendra s’ajouter à l’espace des Grands vents, a affirmé la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’environnement, Dalila Boudjemaa.

 

Le CET d’Ouled Fayet (catégorie 2) qui sera fermé définitivement en décembre prochain, après "l’arrêt des déchargements, fait actuellement l’objet de travaux de réaménagement d’envergure visant à l’assainir", a déclaré la ministre à l’APS.

 

Les travaux d’aménagement en cours au niveau de ce centre qui sera fermé graduellement, consistent notamment en le tassement des ordures, le traitement des lixiviats, et la récupération des gaz dégagés, outre la préparation du site en recourant à des techniques modernes, a-t-elle souligné.

 

Les déchets des communes avoisinantes seront transférées vers le CET de Hamissi (Ouest d’Alger) ouvert récemment, et d’une capacité de 1600.000 tonnes/an.

 

L’étude de fermeture et d’aménagement du CET de Ouled Fayet a été réalisée par un bureau d’études spécialisé dans ce domaine.

 

Pour ce qui est de l’élimination des émanations nauséabondes, Mme Boudjemaa a indiqué que "c’est une question de temps", précisant que "ces odeurs sont normales, eu égard aux travaux de réaménagement et de creusement au niveau du centre", appelant les riverains "à faire preuve de patience, le temps de sa transformation en jardin verdoyant".

 

La ministre a, en outre, relevé que les travaux d’aménagement de la décharge d’Oued Smar (Est d’Alger), pour en faire un jardin public muni de structures de loisirs et de détente sur une superficie de 200 ha, ont atteint un niveau d’avancement important.

 

La décharge qui a fait l’objet de plusieurs changements et transformations est désormais un grand chantier assaini des déchets, à l’origine des odeurs désagréables et nuisibles pour la santé.

 

Les travaux se poursuivent pour couvrir cet espace, avant de passer à la plantation d’arbres et de végétations dans le cadre de sa transformation en jardin public.

 

APS

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article