Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

  •  APS
  • lundi 23 juin 2014 15:55

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a déclaré, lundi à M’sila, que le coût de construction des barrages inclura désormais le reboisement des bassins versants afin de limiter le risque d’envasement des ouvrages de retenue.

Le ministre a indiqué, à l’ouverture d’une journée technique sur la lutte contre l’envasement des barrages, que les actions devant être entreprises durant le prochain quinquennat (2015-2019) pour venir à bout de ce phénomène permettront de récupérer un volume d’eau de l’ordre de 45 millions de m3.

Le dragage constitue actuellement la seule solution pour mener cette lutte, a ajouté M. Necib, soulignant que la problématique liée à l’influence négative de l’envasement des barrages sur leurs capacités de stockage était "au centre des préoccupations" de son département.

Il a également insisté sur une "bonne coordination" entre les différents secteurs (Ressources en eau, forêtsà) pour conférer le maximum d’efficacité à la lutte contre l’envasement.

Rappelant que l’Algérie, qui dispose aujourd’hui de 72 barrages, le plus ancien ayant été construit en 1972, en gérera 84 à l’horizon 2016, le ministre a affirmé que la stratégie adoptée par son ministère, en matière d’AEP, a pour objectif de "sécuriser le pays en matière d’eau potable". Il a fait part, dans ce contexte, de la "prochaine" exploitation des stations de dessalement d’eau de mer réalisées dans les wilayas d’Oran et de Chlef.

M. Necib, évoquant les journées techniques internationales sur la lutte contre l’envasement des barrages, a souligné qu’il est attendu que cette rencontre puisse favoriser des échanges utiles d’expériences entre les techniciens algériens et leurs homologues étrangers, venus notamment d’Italie, de Suisse et de Corée du Sud, dans l’optique de permettre de mieux exploiter nos barrages et de garantir la durabilité de leur exploitation.

Le choix de M’sila pour abriter ces journées techniques s’explique par le fait que le barrage de Ksob, situé dans cette wilaya, fait l’objet, actuellement, d’une importante opération de désenvasement, a encore indiqué Hocine Necib.

Le ministre devait poursuivre sa visite en inspectant et en lançant, dans les communes de M’sila, de Boussaâda et de Sidi-Aïssa, plusieurs projets destinés à l’alimentation en eau potable des populations.


APS

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article