Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

  • APS
  • vendredi 23 mai 2014 10:19

Le projet des grands transferts hydrauliques depuis le barrage de Beni Haroun (Mila) vers la wilaya d’Oum El Bouaghi sera achevé en 2016, a affirmé le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, jeudi à Oum El Bouaghi.

Au cours d’un point de presse, tenu en marge d’une visite d’inspection dans cette wilaya, le ministre a indiqué que les premiers volumes d’eau provenant de la station de pompage d’Oued Athmania (Mila) pour être acheminés vers le barrage d’Ouarkiss, dans la commune d’Ain Fakroun, via la station d’Ain Kercha, arriveront "avant la fin du mois de juin prochain".

M. Necib a également souligné que cet important projet, appelé à approvisionner les wilayas d’Oum El Bouaghi, de Khenchela et de Batna en eau potable et d’irrigation, "traduit les efforts déployés par l’Etat pour moderniser le système des transferts d’eau du pays".

Selon les explications fournies au cours de la visite du ministre par les responsables locaux du secteur, quelque 140.000 m3 devraient être pompés vers le barrage d’Ouarkiss par la station d’Ain Kercha qui recevra les mêmes équipements modernes que ceux installés dans la station d’Oued Seggane (Mila).

Une "ligne d’urgence" Beni Haroun-Ain Fakroun est actuellement en construction, à l’instar de celle alimentant désormais le barrage de Koudiet Medouar, à Batna, selon les mêmes responsables qui prévoient à l’avenir la réalisation de stations de traitement et de pompage pour alimenter les grandes villes de cette wilaya, comme le chef-lieu et les agglomérations d’Ain Beida, d’Ain M’lila, d’Ain Fakroune et d’Ain Kercha.

Le ministre a par ailleurs annoncé, lors de sa visite, la décision de porter de 12.000 à 20.000 m3 le volume d’eau pompé depuis le barrage d’Ain Dalia (Souk Ahras) pour alimenter les trois villes de Berrich, d’Ain Beida et d’Oum El Bouaghi, afin d’augmenter la dotation journalière à la veille du mois sacré de Ramadan.

M. Necib a inspecté le projet de protection de la ville de Souk Naâmane contre les inondations, prévu sur un kilomètre, pour une enveloppe financière de 90 millions de dinars. Il s’est également enquis, à Ain Kercha, du projet de la station de pompage, en voie de réalisation, exhortant au passage les responsables du chantier à hâter la cadence des travaux pour résorber le retard enregistré.

Le ministre a également inspecté, à Ain Fakroun, un forage d’un débit de 30 litres/seconde, destiné à renforcer l’alimentation en eau potable de cette ville de 60.000 habitants, confrontée à un déficit chronique en eau potable.


APS

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article