Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Par Kaci Haider | 21/11/2012 | 17:24

L’Algérie pêchera elle même son quota de  thon rouge alloué par la commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta) et qui a été fixé à 243 tonnes cette année soit presque le double de celui accordé l’an dernier. Alors qu’auparavant elle faisait appel des professionnels de la pêche au thon turc et japonais.

C’est le  chargé des études et de synthèses au ministère de la pêche et des ressources halieutiques, Kamel Neghli  qui l’a annoncé ce mercredi sur les ondes de  la radio nationale.

Il a précisé, à ce propos, que”nous avons développé des capacités opérationnelles et une organisation suffisante pour pêcher notre quota de thon rouge nous-mêmes”.

Des opérateurs algériens détenteurs de cinq thoniers “seront engagés pour exploiter notre quota et nous avons les capacités de le faire”, selon le même responsable qui n’a pas manque de rappeler que l’an dernier seulement 69 des 138  tonnes de thon rouge,  allouées par la Cicta, ont été pêchées du fait que le cadre réglementaire qui était en vigueur n’était pas adapté pour l’intervention de l’armement thonier algérien.

Abordant la révision du quota de l’Algérie lors de la 18ème réunion extraordinaire de la Cicta, qui s’est déroulée à Agadir (Maroc), Neghli  a indiqué que celui-ci a été augmenté considérablement puisqu’en la Cicta a affecté 5 tonnes dans le cadre du traitement classique de cette organisation et de 100 tonnes supplémentaires “pour reconnaître le tort qui nous a été causé en 2010″.

Enfin le chargé des études et de synthèses au ministère de la pêche et des ressources halieutiques a précisé que “le thon rouge est exporté directement vers les marchés asiatiques et il n’y a aucune intention pour le transformer en Algérie” en soutenant que la valeur marchande du thon est “telle qu’il est appelé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article