Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Le projet de réalisation d’une ferme aquacole à Cap Blanc relevant de commune d’Aïn El Kerma (Boutlélis) à l’ouest d’Oran, vient de connaître un nouveau départ, après un arrêt des travaux de plusieurs années, a-t-on appris auprès du directeur de la pêche et des ressources halieutiques.

Les travaux de cette ferme aquacole dénommée "Delphine pêche" reprendront dans les toutes prochaines semaines, a annoncé Mohamed Bengrina se réjouissant que les choses aient évolué en faveur de la reprise des travaux de cet investissement.

La relance de l’activité aquacole cet été est d’autant plus important "car la wilaya d’Oran a été la pionnière en la matière", a souligné le même responsable faisant observer qu’il ne reste que 20 pour cent des travaux pour l’achèvement de ce complexe aquacole pour une production prévisionnelle de 1.000 tonnes/an de loup et de la daurade avec un démarrage de 50 tonnes/an.

Il s’agit de mise à niveau des installations dont des cages flottantes, des écloseries pour l’élevage d’alevins, ainsi que des aménagements des bassins de pré-grossissement et de grossissement.

Un projet estimé à 700 millions DA demeurant en suspens pour manque de financement, selon le même responsable qui espère le voir aboutir au grand bonheur des jeunes de la localité de Cap Blanc, une agglomération côtière du littoral oranais relevant de la commune d’Aïn El Kerma. Un investissement devant générer plus de 100 emplois et contribuer au développement local.

Les travaux de ce projet, qui prévoit une production de 50 tonnes/an, seront lancés au plus tard dans trois mois, a assuré Mohamed Bengrina qui a indiqué que ces réalisations peuvent être un moteur de développement de cette filière au niveau de la wilaya.

Connue pour sa production halieutique non négligeable avec ces trois ports à Oran, Arzew et Kristel (6700 tonnes de poissons en 2012), ses établissements d’exportation de produits halieutiques (crustacés) vers des pays de l’Union européenne, ses deux chantiers navals notamment pour la fabrication et réparation de bateaux de plaisance et de pêche (Hassi Ameur et Arzew), ses deux unités de conserveries à Hassi Ameur, la wilaya d’Oran, avec ses deux futures fermes aquacoles fonctionnant à l’eau de mer, peut devenir l’une des plus importantes régions pour la production de loups, daurade et mollusques.

Elle peut constituer un solide pôle d’attraction pour le développement de l’aquaculture, soutient le directeur de la pêche de la wilaya déclarant "nous escomptons accueillir deux autres projets aquacoles dans les prochaines années pour combler le déficit".

APS

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article