Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web NOUARA



Redonner au tourisme ses lettres de noblesse. C'est dans cet objectif que de jeunes mécaniciens et ingénieurs ont conçu le "Bouyouyou", un train de tourisme destiné à pourvoir Oran d'un service de transport touristique, à l'instar de bien d'autres villes méditerranéennes. Ce train à pneumatiques, qui roule donc sur le bitume et non sur des rails, tire son nom d'un train à vapeur qui a cessé de siffler en 1949 après avoir longtemps relié Oran à la commune thermale de Hammam Bouhadjar (Ain Témouchent) sur 70 km. Selon le maître de ce projet touristique et de loisirs, Mounir Ghoul, sa mise en service n'attend que l'autorisation des services compétents. Randonneurs, estivants et autres vacanciers pourront dès lors (peut-être dès cet été) l'emprunter à destination des différentes zones touristiques et plages dont regorge la capitale de l'Ouest. Aujourd'hui, la simple évocation du nom de ce train provoque invariablement un rictus de nostalgie sur les visages des anciens d'Oran. "Jeunes et pleins d'énergie, nous nous précipitions en groupes compacts vers la gare pour entendre le doux vacarme que faisait ce train", se remémore l'un d'eux. L'attachement pour ce train, on le retrouve jusque dans les qasidates des vieux cheikhs et des chansons rai, rappelle un guide touristique. Si le train à vapeur faisait le spectacle à une certaine époque, le train touristique fait, lui, l'évènement chaque fois qu'il est présenté au Palais des expositions d'Oran à l'occasion de différentes manifestations culturelles et touristiques. La curiosité a poussé certains visiteurs à monter dans ce prototype de couleur blanche composé de deux wagons de 40 sièges chacun et orné, à l'intérieur, d'images de monuments historiques et archéologiques d'Oran. Le toit découvert permet, en plus, aux passagers de mieux tirer profit des charmes de la nature et de l'agglomération d'Oran. Ce moyen de locomotion et d'agrément, conçu selon les normes établies dans les domaines du transport et du tourisme, roule à une vitesse de 25 km/h et s'adapte à toutes sortes de déplacements dans et autour de la ville. Il peut également circuler dans les parcs, les plages et autres sites, précise le promoteur de cette initiative unique en son genre dans la wilaya, et qui pense que ce nouveau moyen de transport aidera à l'animation des différents événements que vit Oran (festivals, conférences, floralies...) ainsi que le transport des touristes vers leurs lieux de résidence et de séjour ou vers les ports et aéroports par le biais de partenariats avec les agences de voyages et les tours operators. Le propriétaire du train envisage, une fois qu'il aura obtenu les autorisations nécessaires, de mettre en circulation un total de cinq trains touristiques pouvant générer une vingtaine de postes d'emploi. Trois de ces véhicules seront réservés, promet-il, aux nécessiteux comme les locataires des établissements sociaux, l'enfance assistée et les cancéreux du centre Misserghine qui pourront ainsi bénéficier de visites guidées gratuites avec le précieux concours de différents sponsors. Avec ce train très spécial, Oran pourra alors espérer la réhabilitation d'autres moyens de locomotion touristiques tels que les calèches et leurs chevaux dont l'agréable son sur les pavés de la ville résonne toujours dans les mémoires nostalgiques de l'impérissable "bon vieux temps".R.R.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article