Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

Le directeur général des Forêts (DGF), M. Mohamed Seghir Noual a qualifié mercredi d’’’exceptionnel’’ le bilan des feux de forêts, qui ont ravagé 11.145 hectares sur tout le territoire depuis le 1er juin dernier.

Ce bilan est, selon le DGF, six fois plus important que celui enregistré l’année dernière à la même période.

"Nos services s’attendaient à un mois de jeûne tranquille comme les années précédentes. Ils se sont préparés comme avant, mais les incendies qui ravagent nos forêts sont d’une intensité exceptionnelle et imprévisible.

Ils continuent à dévaster nos forêts dans différentes zones sans discontinuer depuis le début du Ramadhan", a précisé à l’APS M. Noual. Durant la période allant du 1er juin au 4 août, une superficie de 11.145,74 hectares a été la proie des flammes dans 1.799 foyers à l’échelle nationale.

Les pertes se répartissent à raison de 8.252,57 hectares de forêts et 2.893,17 hectares de maquis.

Ce bilan est six fois plus important que celui enregistré à la même période en 2011 et qui a dépassé 1.900 hectares, alors qu’en 2010 il était de 8.500 hectares, soit une hausse de près de 31%, selon le directeur.

L’année 2011 a enregistré un total de 19.926 hectares incendiés, contre 30.632 en 2010.

"La DGF voulait réduire la superficie ravagée par les feux de forêts à 15.000 hectares, mais cet objectif semble actuellement loin d’être acquis", a expliqué M. Noual, qui s’est abstenu d’avancer des estimations sur le bilan de l’année 2012.

Pour lui, les conditions météorologiques, notamment la canicule constituent le facteur principal qui favorise les feux de forêts, même si ces feux sont d’origine humaine à 95% , selon M.Noual.

"L’homme reste le premier responsable de ces incendies, même si ce n’est pas de manière intentionnelle dans beaucoup de cas. A chaque incendie la DGF porte une plainte contre x et les services de gendarmerie engagent des enquêtes approfondies pour déterminer les responsabilités", a-t-il ajouté.

Pour faire face à cette situation "exceptionnelle", la DGF compte renforcer ses capacités par les moyens des APC et des entreprises, après le déclenchement du plan ORSEC.

La DGF a également procédé à un plan de redéploiement de ses moyens, d’une wilaya à une autre, en fonction de ses besoins, et selon l’intensité des incendies enregistrés.

M. Noual a affirmé que la stratégie de sa direction reste basée sur deux éléments fondamentaux : l’alerte et la première intervention dont l’apport du citoyen est "très important".

Par ailleurs, le directeur a rendu hommage aux trois agents (un brigadier des forêts et deux agents de la Protection civile) victimes des feux de forêts à Souk Ahras, ainsi que les troupe mobilisées sur le terrain.

Il a également appelé les citoyens à la vigilance dans cette période "très difficile" et caractérisée par une forte canicule. La DGF a mobilisé pour cette campagne 416 postes de vigie avec un effectif de 1.120 éléments chargés de la surveillance et de l’alerte.

Quelque 2.488 éléments sont chargés de la première intervention au sein de 483 brigades avec comme moyens 295 camions citernes. Ces moyens sont appuyés, comme chaque année par d’importants renforts humains et matériels de la Protection civile qui a déployé 22 colonnes mobiles.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article