Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie


Un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) de wilaya sera mis en place pour gérer les infrastructures issues des travaux de l’aménagement de Oued El Harrach, a indiqué à Alger le directeur de l’hydraulique de la wilaya d’Alger, Smail Amirouche.

"Un Epic de wilaya sera chargé de gérer toutes les infrastructures issues des travaux d’aménagement de Oued El Harrach", a déclaré M. Amirouche à l’APS dans la nuit de jeudi à vendredi en marge d’une journée d’étude sur l’aménagement d’Oued El Harrach, organisée par l’APW d’Alger.

Oued El Harrach est d’une longueur totale de 67 km dont près de 19 km dans la capitale, alors que le reste de son parcours s’étend sur les wilayas de Blida et de Médéa.

Des livraisons partielles seront effectuées au fur à et mesure de l’avancée des travaux d’aménagement pour permettre au public de profiter de ces nouveaux espaces, a précisé M. Amirouche.

"Il y aura des livraisons partielles, parce que la longueur totale est près de 19 Km et on ne va pas attendre l’achèvement de ces 19 km pour dire aux gens vous pouvez venir.

Dès qu’on termine 3 à 4 km avec les aménagements, on les ouvrent à la population", a ajouté M. Amirouche.

Les travaux sur Oued El Harrach permettront un aménagement récréatif, sportif et de loisir pour la population, consistant notamment en la réalisation de piscines, de 19 passerelles et ponts pour permettre à la population de passer d’une rive à une autre.

"L’aménagement hydraulique et paysager permettra notamment la création de six terrains de football, de 40 km de piste cyclable, des terrains pour faire des jogging, des piscines et des jets d’eau, des jardins d’enfants. En plus l’Oued sera navigable sur les 5 premiers km", a expliqué M. Amirouche.

Interrogé sur l’avancement des travaux d’aménagement, M. Amirouche a indiqué que deux mois de délai de préparation et d’installation avaient été accordés à l’entreprise chargé de la réalisation des travaux, pour construire la base de travail et ramener le matériel.

"Les travaux de terrassement n’ont pas encore commencé, mais les travaux d’étude complémentaire, d’étude de sol, d’implantation de bureaux, de reconnaissance et d’acheminement du matériel sont en cours", a-t-il fait savoir.

Interpellé en plénière par des élus sur le respect des délais de réalisation et le coût initial alloué à ce projet, M. Amirouche a répondu que ces deux éléments avaient été bien étudiés et que le projet serait livré dans les délais.

"Tout a été pris en considération pour réaliser dans les délais et se conformer à la somme dégagée pour l’aménagement de Oued El Harrach. Toutefois il risque d’y avoir des surprises, mais c’est dans la mesure du gérable", a-t-il soutenu.

Les travaux de dépollution d’Oued El Harrach (Alger) et l’ménagement de ses rives ont été officiellement lancés le 13 juin dernier pour une enveloppe globale de 38 milliards de dinars, la fin des travaux étant prévue fin 2015.

Ce projet, dont la réalisation a été confiée au groupement algéro-coréen (Cosider-Daewoo Constructions), est destiné à traiter les eaux de l’oued sur près de 18,2 km à travers, entre autres, le renforcement des capacités d’épuration des eaux usées et l’aménagement d’aires de loisirs sur les deux rives du cours d’eau pollué depuis plusieurs décennies par les rejets domestiques et ceux des unités industrielles.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article