Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Des coquillages souillés par une marée noire.
Des coquillages souillés par une marée noire.
Vstock LLC

ParRFI

En Algérie, dans la région côtière de Skikda, une marée noire s’étend à perte de vue, à quelques kilomètres de la plage. Il y a une semaine, une fissure dans une canalisation a permis au pétrole de s’échapper dans la Méditerranée. Les pêcheurs affirment que la fuite continue et que la marée noire s’aggrave. De leur côté, les autorités algériennes minimisent les conséquences de l’incident. Reportage.

L'Algérie est-elle prête à lutter contre les marées noires ? C’est la question que soulève ce nouvel accident lié aux hydrocarbures, dans la région côtière de Skikda, véritable menace pour la faune et la flore.

Un bateau vient de rentrer au port. Sur le pont, pas de poisson mais un énorme baril rempli de pétrole. « Tous les bateaux sont rentrés. On ne peut pas pêcher. La nappe est très grande ; elle s’étend à perte de vue. A 10km de la plage, il y a du mazout sur 150m de large. On sent une forte odeur », affirme un pêcheur.

Colère des marins

Les marins ont rapporté du pétrole avec eux pour le montrer aux autorités et demander des explications. Car depuis une semaine, le pétrole continue de fuir alors que les responsables assurent que l’incident est maîtrisé. Hocine Bellout, président du Comité national des marins pêcheurs, s'insurge.

Hocine Bellout

Président du Comité national des marins pêcheurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article