Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Ecolo Nouara

Edition interactive calaméo


Les problèmes de disponibilité et de qualité de l’eau potable et d’irrigation dans la wilaya de Batna sont causés par la sécheresse qui a frappé la région, mais des programmes sont mis en place pour régler cette situation, a souligné jeudi à Alger le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib.

"Les eaux du barrage de Koudiet Lemdouar ont été caractérisées ces derniers mois par une odeur et son goût altéré" à cause de la baisse du volume des eaux du barrage suite à une période de sécheresse’’, a indiqué le ministre au conseil de la Nation en réponse à une question orale sur la disponibilité de l’eau dans la commune de Timgad, dans la wilaya de Batna.

Selon un membre du Conseil de la Nation, les habitants de Timgad se plaignent de la mauvaise qualité de l’eau du barrage de Koudiet Lemdouar et du déversement des eaux usées qui polluent ses eaux. Le ministre a indiqué que "la sécheresse qui a frappé la région a diminué les réserves du barrage, les ramenant à 24 millions de m3 en 2011 pour une capacité de 75 millions de m3, ce qui a provoqué la détérioration de la qualité de l’eau".

"Le barrage a ensuite été alimenté par 6 millions de m3 à la suite des dernières pluies, qui se sont abattues sur la région, ce qui a conduit à l’amélioration de la qualité de l’eau", a-t-il précisé.
Il a ajouté que l’Algérienne des eaux a également mis en place un mécanisme de traitement et de purification pour que l’eau du barrage soit de nouveau potable et sans altération.

En outre, le ministère des Ressources en eau a décidé de transférer 262 millions de m3 d’eau du barrage de Beni Haroun dès la réception du projet en juin 2014 pour réalimenter le barrage de Koudiet Lemdouaer, en plus d’un plan d’urgence de transfert de 31 millions de m3 avant la fin de l’année, a ajouté le ministre.

Concernant l’assainissement de l’oued de Timgad, dont les eaux sont polluées par les rejets domestiques, quelque 16.000 m3 seront traités par une unité de traitement des eaux usées en plus de la réfection du réseau d’assainissement, a indiqué M. Necib.

Par ailleurs, un membre du Conseil de la Nation a posé la question de l’utilisation des eaux pour l’irrigation et du forage de puits. Dans ses réponses, le ministre des ressources en eau a expliqué que la sécheresse qui a sévit dans la région a conduit à accorder la priorité à l’alimentation des populations en eau potable, sans pour autant négliger les besoins des agriculteurs.

M. Necib a ajouté que le problème de forage des puits est pris en charge et que son secteur a accordé 282 permis en 1999 et plus de 5000 en 2013. Toutes les activités liées à l’agriculture ont conduit à l’extension des périmètres irrigués de 15 000 hectares en 1999 à 45 000 ha en 2012, a indiqué le ministre.

D’un autre côté, la coopération avec le ministère de l’Agriculture a abouti au projet de transfert des eaux de Beni Haroun à hauteur de 262 millions de m3 par an dès sa livraison en 2014 vers le barrage de Koudiet Lemdouer. Dans l’intervalle, une ligne d’urgence est mise en place pour le transfert des eaux du barrage de Oued Athmania à Koudiet Lemdouar, selon le ministre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article