Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par NOUARA

"Bonjour.

Je veux faire un appel aux associations en environnement pour sauver un coin de pays qui est menacé. Nous avons besoin de l'aide des associations environnementale pour nous aider dans notre combat.

 Nous avons un groupe Facebook...  voici la description du groupe: Ce groupe a pour but de dénoncer le projet de construction d'un port de pêche dans le village de Sidna Youchâa, situé dans la wilaya de Tlemcen, à mi chemin entre Ghazaouet et Nedroma. Une des seules stations balnéaires de la région, qui séduit par son authenticité et sa simplicité. Nous nous rallions à la causes des pêcheurs du port de Ghazaouet qui se verront délocalisés et qui prédisent la mort de leur activité et des retombées catastrophiques sur l'économie régionale.

Nous nous insurgeons contre les effets desastreux qu'aura ce port sur l'environnement.

Nous soutenons les centaines d'habitants qui verront leur vie bouleversée et leur village défiguré. Sans compter les maisons détruites et le drame personnel de chacun. Nous pointons du doigt des motivations et enjeux politiques plus que douteux et soulignons l'absurdité du choix de ce site pour la réalisation du projet alors que les études menées par des spécialistes ont démontré que d'autres zones voisines seraient bien plus appropriées et sans incidences sur l'environnement et sans bouleverser la vie des locaux. Nous mettons en doute la viabilité de ce port à cause des risques d'envasement et des forts courants marins qui transformeront la baie en poubelle géante et dont le résultat sera similaire aux quelques ports déja désertés et qui n'ont fait qu'engloutir l'argent du contribuable. Enfin, nous lançons un appel, un cri du coeur, nous amoureux de ce village et de cette plage qui a vu se croiser des générations entières de nos familles depuis près d'un siècle. Au nom de tous les souvenirs merveilleux que chacun s'y est construit, de tous les secrets que la mer a emporté, des histoires d'amour qui y sont nées, des enfants qui en ont fait leur terrain de jeu et d'apprentissage de la vie et au nom de toutes les valeurs que nous pensions leur transmettre avec la certitude que ce petit paradis serait toujours là pour qu'ils s'y refugient et perpétuent la tradition. Nous restons optimistes et espérons mobiliser le plus grand nombre pour appuyer les démarches entammées dans le but de sauver ce havre de paix."

 

Chakib Bouayed <chakibbouayed@gmail.com>

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article