Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Après Sonelgaz, la CREG se défend de s’être trompée de prévisions sur la consommation d’électricité" Par Hamid Guemache

http://www.tsa-algerie.com 
16/08/2012  

Qui est responsable de l’absence de prévisions fiables sur l’évolution de la consommation électrique ? Mise en cause, Sonelgaz a affirmé qu’elle n’était pas directement à l’origine des prévisions. Pour sa part, la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) se défend de s’être trompée de prévisions sur la croissance de la consommation d’électricité. « Nos prévisions actualisées en 2008 sont très proches de la réalité. Nous sommes à quelques mégawatts près », assure ce jeudi 16 août àTSA la direction de la CREG. « Nos prévisions n’ont jamais été remises en cause par Sonelgaz », note‑t‑elle. Comprendre : Sonelgaz connaissait les prévisions de la CREG dès 2008.

Depuis le début de l’été, Sonelgaz procède à des délestages électriques. Toutes les régions du pays sont touchées, y compris Alger. La région sud‑est est la plus affectée par les coupures d’électricité, en raison de l’insuffisance du réseau de transport. Un retard dans la réalisation d’une ligne haute tension de 400 KW entre Barika et M’Sila est la principale cause du manque d’électricité dans les régions du sud‑est, selon la direction de la CREG qui pointe du doigt un retard dans la réalisation de centrales électriques et d’équipements de transport et de distribution de l’électricité. « Il y a eu des retards dans la construction de la centrale électrique de 1 200 MW de Koudiat Draouch et la réalisation de nouvelles lignes de transport de l’électricité », explique‑t‑elle. La centrale électrique de Koudiat Draouch, dans la wilaya d’El Tarf, confiée en 2008 au groupement américano‑espagnol GE‑Iberdrola, devait être livrée en 2011.

 La CREG précise que jusqu’à 2010, le taux de croissance de la consommation d’électricité était de 6 %, avant de bondir à 14,5 % en 2012, en raison du boom de la climatisation constaté ces deux dernières années. « Le taux de pénétration de la climatisation chez les ménages est passé de 13 % en 2008 à 33 % en 2010 », explique la CREG qui va lancer une enquête pour déterminer ce taux de pénétration en 2012. « Il y a eu un boom de la climatisation depuis 2011 », reconnaît la CREG. 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article