Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Assirem Gouraya organise la fête du gland

La Dépêche de Kabylie

Read more at http://www.depechedekabylie.com/national/146629-assirem-gouraya-organise-la-fete-du-gland.html#qlygWvsY84B8ml4h.99

Pour mettre en valeur un arbre endémique de la méditerranée, et dans le cadre de la régénération de la forêt, l’association Assirem Gouraya organise, en collaboration avec l’association socioculturelle Ivarissen, aujourd’hui et demain, la fête du gland.

Le théâtre régional de Bejaïa abritera, durant la journée d’aujourd’hui, une exposition qui regroupera un atelier sur la forêt de chêne, un concours du meilleur fruit de glands des régions de Bejaïa, un espace pédagogique pour les lycéens et un concours de dessin pour enfants. La journée de demain sera consacrée à une randonnée au niveau du village d’Ivarissen, dans la commune d’El Kseur, où le sentier de la randonnée, sur une distance de six kilomètres, sera balisé par un reboisement, plantation d’un millier d’arbustes. Le reboisement est une méthode de régénération indispensable pour restaurer les formations dégradées du chêne liège. Depuis l’indépendance et durant deux décennies, les objectifs des reboisements en Algérie étaient la production ligneuse et la protection des sols. Le choix du chêne liège ne figurait même pas comme essence de reboisement. Au contraire, l'enrésinement de l'aire du chêne était remarquable. Aujourd’hui, la proposition de projet de reboisement doit prendre en considération le contexte social et les conditions écologiques actuelles. Le fait d’envisager des plantations de chêne liège durant les mois de mars et avril, période suivie d’une sécheresse estivale de quatre mois, interprète directement l’échec. C’est du moins l’avis d’Amar Rabhi, animateur de l’association Assirem Gouraya, qui dira que son association a, dans le cadre des ses activités, constaté que la ressource forestière et d’autres ressources naturelles terrestres sont très menacées par les feux de forêts et les activités humaines et anthropiques qui sont responsables de la dégradation alarmante des arbres de chênes et d’autre espèces végétales. Il y a lieu, rajoutera-t-il, de signaler que la plupart de ces espèces se trouvent en régions rurales. C’est pourquoi l’association Assirem Gouraya, étant consciente du constat inquiétant, propose d’associer le grand public autour d’une « fête du gland » qui aura pour but la mobilisation et la sensibilisation des population et autorités concernées pour la préservation des forêts, la valorisation de l’arbre endémique de la méditerranée et la sauvegarde des ressources naturelles, culturelles et patrimoniales pour les générations actuelles et futures. Par ailleurs, les cupules de glands peuvent fournir d'excellentes teintures naturelles : beige, gris, noir pour le Chêne vélani, dont en particulier Quercus macrolepis, présent en Grèce, Albanie et Algérie. Leurs cupules, de la taille d'une pomme sont récoltées après deux ans de maturation. Dans les pays du Maghreb, le gland est connu sous le nom de bellot (en arabe) et abeludh (en kabyle, prononcé "avelodh"), nom pouvant être, étymologiquement, en relation avec bellota en Espagnol, nom du jambon ibérique issu de porcs nourris exclusivement aux glands. Le gland est riche en amidon et fait partie de la nourriture habituelle des hommes et de certains animaux, sangliers et écureuils notamment. Lorsqu’ils sont verts, les glands et leurs cupules chevelues ainsi que les jeunes pousses, sont riches en tanins galliques qui, après ingestion, libèrent par hydrolyse du pyrogallol, une substance toxique pour le foie et les reins, pouvant provoquer à forte dose des troubles digestifs et nerveux, une insuffisance rénale pouvant entraîner la mort. Par contre, durant les mois de  Septembre et Octobre, des akènes (glands) oblongs enchâssés dans des cupules, lorsqu’ils sont secs, servent de nourriture de choix et gourmandise pour de nombreux oiseaux et mammifères, notamment les écureuils, les lapins, les sangliers et les cervidés, les brebis, les chèvres et même les ovins. Les glands doux, lorsqu’ils sont secs primitivement, fournissent à l’homme sa nourriture. Grillés, rôtis, réduits en farine ou en infusion peuvent servir comme substitut de grains de café ou fermentés pour donner une boisson pétillante (piquette de glands). Ils sont riches en amidon, matière grasse, protéines, minéraux (calcium, phosphore et potassium) et vitamine. Ce qui est sûr, c’est que la fête du gland a pour objectif de mettre en valeur l'arbre de chêne et remettre sa valorisation patrimoniale, historique, touristique et économique. Les forêts de chênes sont importantes pour la préservation de la biodiversité. La superficie de chênes dans la wilaya de Bejaïa est de 47 641 ha dont 41 313 ha de chêne-liège, 5 593 ha de chêne-zen afars et 735 ha de chêne vert. L’arbre de chêne est une espèce typiquement méditerranéenne depuis l’ère tertiaire. Son origine géographique vient des régions tempérées de l'hémisphère Nord. Le liège produit directement par l'arbre est le « liège mâle », crevassé et de moindre qualité ; on doit l'enlever, c'est l'opération de « démasclage » qui se fait dès que le tronc atteint 70 cm de circonférence. Le nouveau liège qui se forme est le « liège femelle » ou « de reproduction », que l'on enlève tous les 9 à 15 ans (selon les régions) quand l'épaisseur voulue est atteinte, environ 3 cm. L'écorce s'exploite sur le tronc et les principales branches, en fonction de la circonférence du chêne-liège. Le liège est un produit de faible densité, bon isolant thermique, acoustique et vibratoire, résistant à l'eau grâce à la subérine qui imprègne les cellules. Le liège femelle sert traditionnellement à fabriquer des bouchons alors que le liège mâle peut être concassé en granulés et transformé en panneaux d'isolation. Bravo à l’association Assirem Gouraya qui ne cesse de multiplier les actions de sensibilisation et de préservation des forêts.

A.  Gana


Read more at http://www.depechedekabylie.com/national/146629-assirem-gouraya-organise-la-fete-du-gland.html#qlygWvsY84B8ml4h.99
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article