Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

La Direction générale des forêts (DGF) organise du 28 au 30 avril prochain à Alger le premier atelier maghrébin sur "l’accès et le partage juste et équitable des avantages liés à l’utilisation des ressources génétiques", plus connu sous l’acronyme APA. L’atelier, organisé en collaboration avec la Coopération allemande (GIZ) et le secrétariat de la convention sur la biodiversité et l’initiative APA pour l’Afrique de la GIZ, "servira d’exemple de mise en œuvre de la convention sur la biodiversité des pays du Maghreb plus le Liban et Djibouti", lit-on dans un communiqué de la DGF.

Ce rendez-vous, qui réunira un panel d’experts internationaux et nationaux, vise à partager les expériences maghrébines en matière d’APA, préciser les attentes pour la mise en œuvre de l’APA au niveau régional, développer des orientations du projet régional APA et élaborer la stratégie de financement nécessaire, selon la même source.

Il a également pour objectif de faciliter la concertation en vue d’une adhésion assistée par le secrétariat de la convention sur la diversité biologique pour une entrée en force du protocole de Nagoya dans les pays participants, ajoute le communiqué.

Sur le plan national, l’atelier ambitionne d’intégrer l’APA dans la révision des stratégies nationales pour la biodiversité, développer des plans de travail pour l’organisation d’ateliers nationaux d’information et de sensibilisation et fédérer les parties prenantes algériennes actives dans la conservation de la valorisation des ressources génétiques.

Le protocole de Nagoya sur l’APA a été adopté par la conférence des parties à la convention sur la diversité biologique lors de sa dixième réunion en octobre 2010 à Nagoya au Japon.

L’APA a pour principal objectif de mettre fin à la biopiraterie des ressources génétiques grâce à une réglementation internationale adéquate de nature à superviser les échanges et à codifier le travail de recherche scientifique et de commercialisation des procédés d’exploitation mis en place.

A ce jour, 92 pays ont déjà signé le protocole d’APA, dont l’Algérie qui a été parmi les premiers pays signataires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article