Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

le 02.08.13 | 10h00 

 

La nappe d’eau jaunâtre, qui est apparue sur le littoral de la capitale il y a une semaine, est due à la prolifération d’une algue microscopique, appelée coccolithophores, selon le rapport de la cellule de crise.

Ce phénomène appelé «eaux colorées» est un phénomène naturel. «Cela arrive quand la température des eaux monte et que ces eaux stagnent», explique Rabea Zerrouki, la directrice de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Alger.  «Ces proliférations inhabituelles sont généralement observées entre avril et octobre, voire novembre, affirme le chercheur Samir Grimès, ce phénomène d’eaux colorées n’est pas  nouveau ni dans le monde ni en Algérie, où il est observé cycliquement depuis 2003». Même si l’eau a une couleur jaunâtre ou verdâtre, elle n’est pas toxique, ni pour les humains ni pour les poissons, affirme la cellule de crise.

Cependant, la nappe d’algues empêche la lumière de pénétrer correctement dans la mer, ce qui perturbe la photosynthèse. En manque de lumière et d’oxygène, certains organismes vivants peuvent mourir. «Il faut rester vigilants, souligne Rabea  Zerrouki, c’est un changement environnemental, et à terme, cela aura un impact sur certaines espèces.» Signalée dès vendredi à la mi-journée, la nappe d’algues a été analysée par une cellule de crise constituée de la direction de la pêche et des ressources halieutiques, la protection du littoral de la wilaya d’Alger et l’ENSSMAL. Le ministre de la Pêche a été prévenu par ses services dimanche.

Yasmine Saïd

http://www.elwatan.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article