Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Dimanche, 14 Juillet 2013 09:50 Logo Liberté Algérie

Par : Correspondants

Entamée au début de ce mois, l'opération initiée par les services agricoles de la wilaya de Biskra, permet de détecter précocement les premières activités du parasite ravageur du palmier dattier et l’éradiquer. Pas moins de 
40 000 palmiers-dattiers des communes de Doucen et Ouled Djellal ont, en effet, bénéficié du programme de lutte  contre l’éctomyelois ceratoniae Zeller,  une chenille parasite des dattes, autrement appelée «boufaroua».

Les premiers signes du boufaroua, visibles à l'œil nu, sont une sorte de toile d'araignée blanche, tissée par des chenilles  autour du régime de dattes  encore vertes. Le régime ainsi atteint étouffe, et voit ses fruits réduits  à une peau de chagrin jusqu’à devenir inconsommables même en tant qu’aliment du bétail.  Soutenu par l’antenne régionale de l’Institut national de protection des végétaux (INPV), le dispositif d’intervention est en place et devrait être opérationnel pour les autres communes phœnicicoles de la wilaya. Un camion de l’INPV équipé et des techniciens agricoles spécialisés  sont mobilisés durant ce mois, pour  combattre une éventuelle apparition de cette maladie. La traditionnelle pulvérisation de produits en solution comme le dimilin, ou le morestan PM sur les palmiers atteints sont les premières mesures utilisées, cependant, selon certains fellahs, parce que son action  est lente, ce traitement chimique a montré ses limites contre ce parasite, dont la large propagation dans l'espace agricole n’est plus à démontrer. Dans un pays voisin on est passé à une forme plus efficace de lutte contre ce parasite. Les agriculteurs font appel à des lâchers d'insectes stériles  qu'ils achètent auprès de laboratoires spécialisés dans l'élevage des insectes, destinés à parasiter la chenille du Boufaroua jusqu’à l'éradiquer. L’opération donne, semble-t-il, d’excellents résultats et permet de  préserver un produit agricole certifié bio.


H. L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article