Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Logo Liberté Algérie
Algérie profondeMardi, 16 Avril 2013 09:50

Par : A. Debbache

La station climatique de Tikjda a abrité dernièrement le 2e Festival du tourisme de montagne. Le coup d’envoi a été donné par Mohamed-Amine Hadj-Saïd, secrétaire d’Etat chargé du Tourisme, en présence de M. Nacer Laâskri, wali de Bouira, et Slimane Ziane, président de l’APW de Bouira. 
Lors de son ouverture, le secrétaire d’Etat avait visité près de 23 stands dans lesquels sont exposé différents produits du terroir.
Il avait affiché sa satisfaction au vu de la diversité de cette exposition qui retrace les différentes facettes de la culture algérienne. Il a incité les professionnelles à doubler d’effort pour vendre la destination touristique algérienne. Mohamed-Amine Hadj-Saïd avait présidé une rencontre regroupant les différents acteurs du secteur. Il avait tracé les grandes lignes à même de développer le tourisme de montagne. Il avait mis l’accent sur le manque d’infrastructures d’accueil ; tout en soulignant la politique de l’Etat relative à l’encouragement de l’investissement privés afin d’augmenter les capacités d’accueil. Il avait mis l’accent sur la nécessité du respect de l’environnement : “Il faut un développement selon les conditions écologiques.»  Et d’ajouter :  “Le touriste découvrira les traditions des populations afin de s’imprégner de ses cultures et les arts culinaires et artisanaux. Segments qui doivent être développés. Développement qui ne doit en aucun cas altérer l’écosystème”, dira-t-il. Une nouvelle formule est mise en place, à savoir le séjour chez les habitants. Formule qui aura un impact social important auprès des habitants des villages. Un problème majeur lié à la disparition des anciennes habitations  est posé avec acuité et dû à la nouvelle formule de l’aide à l’habitat rural adopté par l’Etat. Le béton remplace les constructions traditionnelles. Certaines professionnelles suggèrent la réhabilitation de ces anciennes maisons par des agences de voyages, et ce, dans le cadre du développement du tourisme de montagne. Le bureau  d’études Ceneap de son côté avait exposé le plan directeur d’aménagement touristique (PDAT) de la wilaya de Bouira. Plusieurs scénarios ont été proposés, et ce, après des études sur le terrain.


A. D

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article