Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

L’effectif camelin algérien a été évalué durant la présente décennie à 140.000 têtes.

 

Celui ci a connu une forte régression, conséquence des abattages incontrôlés, des exportations clandestines, du déclin de sa fonction traditionnelle, suite au développement de la motorisation et la sédentarisation des populations rurales sahariennes, mais également à l’orientation et à l’adaptation de l’élevage vers une nouvelle activité de production de viande. Ce chiffre situe tout de même l’Algérie au 18ème rang mondial et au 8ème rang du monde arabe. 

1 - Géographie des camélidés
Le cheptel camelin est répartit sur trois principales zones d’élevage : le Sud-est, le Sud-ouest et l’extrême Sud avec respectivement 52%, 18% et 30% de l’effectif total.  
 
L’aire géographique Sud-est intègre deux zones :
- La zone Sud-est proprement dite avec 32.000 têtes qui concerne 2 Wilayate sahariennes (El Oued, Biskra) et 4 wilayate steppiques (M’sila, Tébessa, Batna et Khenchela).
- La zone centre qui compte prés de 27.000 têtes englobe 2 Wilayate sahariennes (Ouargla et Ghardaïa) et 2 Wilayate steppiques (Laghouat et Djelfa).  
 
L’aire géographique Sud-Ouest , qui compte prés de 21.000 têtes, comprend 3 wilayate sahariennes (Bechar, Tindouf et la partie Nord d’Adrar) et 2 Wilayate steppiques (Naama et El Bayadh) .
 
L’aire géographique extrême Sud (34.000 têtes) comprend 3 wilayate sahariennes (Tamanrasset, Illizi et la partie Sud d’Adrar).


2 - Les races et leurs caractéristiques
Les populations camelines appartiennent à deux grands groupes génétiques : le Chaâmbi et le Targui (Méhari) qui comptent toutefois plusieurs sous types à l’instar du Reguibi, du Sahraoui, du Chameau de Aftouh, du chameau des Ajjers, du Ait Kebbach, du Ouled Sid Cheikh et du chameau de la Steppe. 

Le Chaâmbi
Animal médialigne, musclé, il se caractérise par diverses variantes de taille et de pelage. C’est une race fortement croisée avec du sang de dromadaire arabe. Il est utilisé à double fin (bât et selle) et se trouve répandu du grand erg occidental au grand erg oriental (lieu de prédilection : Metlili des Chaamba).
 
L’Ouled Sidi Cheikh
Animal média ligne, solide, à pelage foncé mi-long, également fortement croisé avec du sang arabe. C’est un animal bien adapté aussi bien à la pierre qu’au sable. Il est rencontré dans les hauts plateaux au nord du grand erg occidental (Sud oranais). Son élevage se trouve en déclin actuellement et est remplacé par le Sahraoui.

Mehri
Mehri
Mehri Mehri
Type Azzerguaf
Type Azzerg...
Type Azzerguaf Type Azzerguaf
Mehri Tamenrasset
Mehri Tamen...
Mehri Tamenrasset Mehri Tamenrasset
Chameau de la steppe
Chameau de ...
Chameau de la steppe Chameau de la steppe

 
 
Le Sahraoui 
C’est le résultat du croisement de la race Chaambi avec celle de l’Ouled Sidi Cheikh. Animal média ligne robuste, à pelage foncé, mi-long, c’est un excellent méhari de troupe qui vit du grand erg occidental au centre du Sahara.          
 
L’Aït Khebbach 
Animal bréviligne, de taille moyenne, robe foncée et à poil ras, c’est un puissant animal de bât, rencontré notamment au sud ouest algérien.
 
Le berberi
Animal de forme fine, avec une arrière main bien musclée, rencontré surtout entre la zone saharienne et tellienne. Il est très proche du Chaambi et de l’Ouled Sidi Cheikh.
 
Le chameau de la steppe
C’est un dromadaire commun, petit, bréviligne. C’est un mauvais porteur. Il est utilisé pour le nomadisme rapproché. On le rencontre dans les confins sahariens et surtout à la limite de la steppe et du Sahara. Ce type est en déclin.
 
Le Targui ( Race des Touaregs du Nord)
Les dromadaires Targuis sont des animaux habitués aussi bien aux rudes escarpements du Tassili et du Massif central du Hoggar, qu’aux sables. C’est un animal fin avec ses membres très musclés. La bosse est petite et rejetée en arrière. La queue est également petite et les plantes des pieds sont fines. C’est un excellent méhari pour les patrouilles aux frontières. Il a une robe claire ou pie, des poils ras et une peau très fine. C’est un animal de selle par excellence, souvent recherché au Sahara comme reproducteur. On le rencontre surtout dans le Hoggar et son pourtour ainsi qu’au Sahara central.

L'Aier
Bon marcheur et porteur. La race se localise, essentiellement, dans le Tassili N’Ajjer.
 
Le Reguibi
Type Méhari. Son aire de répartition incluse le Sahara Occidental (Bechar, Tindouf).
 
Le Chameau de I'Aftouh
Animal de trait et de bât le chameau de l’Aftouh se localise dans la région des Reguibet (Tindouf, Bechar). 


Source: http://www.gredaal.com/ressources-naturelles/ressources-biologiques/91-bref-apercu-de-la-diversite-genetique-des-populations-camelines-dalgerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article