Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie et environnement en Algérie

 

 

Vers la fin de l’année 2011, le secteur de l’eau à Boumerdès a été renforcé avec une nouvelle infrastructure, consistant en une méga-station de dessalement de l’eau de mer, réalisée sur le

littoral de cap Djinet. Elle est dotée d’une capacité de traitement de 100.000 m3 /j, pour l’alimentation d’une population de plus de 100.000 âmes de six communes et dix-sept villages.

Pour raccorder cette station aux différentes localités bénéficiaires, les pouvoirs publics ont mobilisé une enveloppe de 9 milliards de dinars, au titre d’un projet devant assurer le transfert de l’eau de cette station vers les communes bénéficiaires, et ce, par la réalisation de près d’une soixantaine de kilomètres de conduites d’eau et d’un grand nombre de réservoirs et autres stations de pompage, souligne-t-on.

Il sera ainsi procédé à la réalisation de trois conduites principales, à partir de la station de cap Djinet. La première en direction de Bordj Menaïl et ses villages, avant son raccordement au transfert de Taksebt, dont elle assurera le relais en cas de rupture d’eau. La seconde conduite ira vers Dellys, pour approvisionner les habitants d’Afir et Dellys, tandis que la troisième sera destinée aux communes de Zemmouri et El Kerma. Un autre projet est en cours pour faire bénéficier de cette station 23 autres villages, à la faveur de la réalisation de 56 km de conduites et 28 réservoirs d’eau.

La wilaya de Boumerdès a, en outre, été bénéficiaire d’un projet de complexe pour le traitement de l’eau potable à Kharrouba, et d’un nouveau réseau AEP pour Keddara.

Ces deux réalisations ont permis la couverture des besoins en AEP de plus de 13.000 habitants de ces deux communes, reparties sur plus d’une dizaine de villages, qui reçoivent de l’eau (H24).

Réalisé pour une enveloppe sectorielle de plus de 300 millions de dinars, le complexe de Kharrouba, premier du genre à l’échelle de la wilaya, renferme une station de traitement d’une capacité de 4.500 m3/j, outre deux réservoirs d’eau d’une capacité unitaire de 500 m3, et une station de pompage d’une capacité de 200 m3 d’eau/heure.

Parmi les autres réalisations du secteur, la Direction de l’hydraulique fait état de la station de traitement de Boudouaou, opérationnelle depuis 1987, et qui est dotée d’une capacité de traitement de plus 700.000 m3/j des eaux issues des barrages de Beni Amrane, Keddara et El Hamiz. Ce centre de traitement des eaux alimente, actuellement, un grand nombre de localités des wilayas d’Alger et de Boumerdès. Sa capacité de stockage est estimée à 100.000 m3 d’eau potable, précise la même source.

 

 D.R

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article