Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Célébration demain de la Journée mondiale des zones humides

Quelle réponse aux changements climatiques
Signé le 2 février 1971, la convention Ramsar est entrée en vigueur en 1975 et compte actuellement 159 parties contractantes qui ont inscrit 1.882 zones humides sur la liste de Ramsar des zones humides d'importance internationale s'étendant sur une superficie totale de près de 185 millions hectares. Eu égard à sa position géographique et la diversité de son climat, l'Algérie présente une grande diversité d'écosystèmes de zones humides qui font partie des ressources les plus précieuses surie plan de la diversité biologique et de la productivité naturelle. Ces écosystèmes, remarquables pour leur biodiversité, notamment floristique et faunistique, participent à la régulation du débit des cours d'eau (atténuation des crues, prévention des inondations et soutien d'étiage). Leur capacité de stocker et de restituer progressivement de grandes quantités d'eau, permet l'alimentation des nappes d'eau souterraines et superficielles.

Aussi, en favorisant l'épuration grâce à leur riche biocénose, elles participent la préservation de la qualité de l'eau.Sur le plan économique, les zones humides permettent de nombreuses activités génératrices d'emploi, telles que les élevages, l'aquaculture, la production d'osier et l'extraction de sel ou de tourbe. Enfin, de part leur grande qualité paysagère, les zones humides sont des lieux de détente, de découverte et de loisirs, propices à de nombreuses activités récréatives, telles la navigation, la chasse ou la pêche. La Convention de Ramsar, à laquelle l'Algérie a adhéré en 1982 et dont la direction générale des forêts assure le point focal, est un traité intergouvernemental qui constitue le cadre de la coopération internationale en matière de conservation et d'utilisation rationnelle des zones humides. Elle est entrée en vigueur en 1975 et compte actuellement 159 Parties contractantes qui ont inscrit 1882 zones humides sur la Liste de Ramsar des zones humides d'importance internationale, s'étendant sur une superficie totale de près de 185 millions d'hectares, Le 2 février de chaque année, la communauté internationale célèbre la Journée Mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar Le thème retenu pour cette année, au niveau mondial, porte sur « les zones humides, la biodiversité et les changements climatiques » avec pour slogan. « Prendre soin des zones humides - une réponse aux changements climatiques ».
En effet, les zones humides en tant qu'espaces fragiles constituant l'une des composantes essentielles du milieu rural, sont vulnérables aux changements climatiques induits par l'homme mais, si elles sont bien gérées, elles peuvent jouer un rôle important dans l'atténuation de ces changements grâce à leur râle vital; celui de garantir la sécurité de l'eau et de l'alimentation.
En Algérie, la politique de renouveau rural, adoptée, se veut une intervention qui place l'amélioration de la sécurité alimentaire des populations rurales au centre de toutes les préoccupations de l'heure à travers la revitalisation et le développement de proximité des territoires ruraux. Cette nouvelle approche de politique publique rurale, met en avant des objectifs construits sur la base d'une meilleure appréciation de l'espace d'intervention et de l'utilisation rationnelle des ressources naturelles. C'est dans cette perspective qu'il a été retenu, au titre de l'échéance quinquennale 2010-2014, cinq (5) programmes nationaux au profit des différents territoires ruraux. Il s'agit des programmes de protection de bassins versants, de lutte contre la désertification, de réhabilitation et extension du patrimoine forestier, de mise en valeur des terres et de conservation des écosystèmes naturels. Dans ce cadre, le programme de conservation des écosystèmes naturels qui inclut la protection et la valorisation des zones humides, met l'accent notamment sur l'initiation et la formulation au niveau de ces espaces naturels, de projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) en direction des ménages ruraux pour améliorer leurs conditions de vie et leurs revenus et par conséquent, atténuer la pression sur les ressources naturelles.

Classement de 47 sites sur la liste des zones humides d’importance internaitonale

Aussi, il importe de souligner les multiples actions entreprises par l'Algérie ces dernières années dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention Ramsar et qui ont porté notamment sur :
Le classement de 47 sites sur la liste Ramsar d'importance internationale, couvrant une superficie de 3.021.545 ha et le classement en cours de 13 autres sites avec pour objectif d'atteindre 3,5 millions d'hectares d'espaces classés; la création du réseau d'observateurs ornithologiques ; 4 l'élaboration de 6 plans de gestion des zones humides classées ur la liste Ramsar et l'inscription de 22 autres au titre du programme 2010 - 2014;
- la mise en place d'un comité national en vue de l'élaboration d'une stratégie nationale de gestion durable des zones humides,
- la mise en œuvre d'un programme d'éducation, d'information et de sensibilisation du grand public sur les valeurs et fonctions des zones humides; l'édition de quatre (4) Atlas sur les zones humides classées sur la liste de Ramsar; la restauration et la réhabilitation de zones humides à l'image du lac de Réghaïa;
- la formulation et la validation en cours de projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) en faveur des localités situées aux abords des zones humides classés sur la liste de Ramsar d'importance internationale,
- l'actualisation, en 2006, du recensement des zones humides en Algérie qui a permis de dénombrer 1451 zones humides dont 762 naturelles et 689 artificielles;
- la valorisation internationale des zones humides algériennes, ayant drainé de nombreux projets de coopération avec les institutions internationales, à savoir;

- Projet de Gestion intégrée de la zone côtière d'El Kala ;
- PROJET LIFE - Pays Tiers : « Protection et développement durable des zones humides d'Afrique du Nord » Plan de gestion du projet de réserve naturelle du lac de Réghaïa ;
- Projet de « Gestion rationnelle du site Ramsar de la plaine de GUERRES SANHADJA »;
- Projet pilote de conservation de la biodiversité marine et côtière au parc national de Taza (Jijel).
La célébration de cette Journée aura lieu, le mardi 2 Février 2010, dans l'ensemble des wilayas et offrira ainsi l'opportunité à l'administration des forêts et aux associations de protection de la nature pour lancer des actions de sensibilisation du public sur les fonctions, les valeurs et les avantages des zones humides.

Posté par Jijelecho le 1/2/2010   pour l'Echo de Jijel

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article