Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

J'aime me promener dans les dédales
 de mon Paris cher et natal.
Tout  en reflets sur les  pavés, 
Paris la nuit
Brille de tout son gris

Vibre de mille  tonalités.


 J'aime traverser  ces rues qui ont toutes les odeurs
Croiser  par hasard des gens qui s'habillent d'autant de couleurs.
Des halos de décibels
 Ambiancent  les plus sombres ruelles
De cette ville qui  n'aime pas le sommeil.



Mais, il suffit parfois d'un rien
Au gré d'une promenade dans ma cité des lumières
Pour que mon esprit s'en aille au loin
au delà de la France et de ses frontières.


Je me souviens alors  des "midi " chauds
Ceux  qui se déroulent bien à l'abris,
Sous un  de ces oliviers   beaux

Penchés comme s'ils avaient été  soumis 
 Par l'air salin qui siffle en  vague et qui pèse
Sur la cime des arbres de la baie de Guerbez.

Le vent, ici
Semble être le prolongement de la mer
Qui a tout conquis
Sur ces terres.
Il vous fatigue, vous affame
Vous impose de prendre le temps de nourrir votre  âme.

Me voici parmi les chèvres et les moutons
C'est l'heure de la sieste bien méritée

Et de poser mille et une questions

Au grand berger

 Mon  grand-oncle  El Haidi,
Paix à son âme , qu'il repose au paradis.

El haidi était un berger
Tantôt nomade
Tantôt posé
Un brin  agriculteur
Ce fut même un guerrier
Quand on est venu le chercher de trop prés.
Les gwers ne sont pas prés de l'oublier...

Skikdi de coeur
Biskri de Maison
C'était aussi un guerrisseur 
Et il aimait chanter des chansons.
Cheb el Haidi,
Que j'appelais "Rhali".
Ce n'était pas vraiment  mon oncle,  mais tanpis.
 Il m'aura tant appris 
Autant que l'on fait mes professeurs à Paris.
Il parlait avec le coeur
Son diplôme, c'était sa vie.
Son message était simple
Clair et limpide comme l'eau de  son pays
"Celui qui aime la Nature aime la vie"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article