Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

Algérie 1

 
Par Agence | 05/12/2012 | 9:15

Les pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord seront particulièrement affectés par le réchauffement climatique, la hausse des températures et la sécheresse accrue ayant des répercussions dévastatrices, de l’agriculture au tourisme, a averti mercredi la Banque mondiale.

Si la tendance actuelle se poursuit, les températures moyennes dans les pays arabes devraient augmenter de 3°C d’ici 2050, la température nocturne augmentant de 6°C, selon un rapport publié en marge de la conférence de l’ONU sur la lutte contre le changement climatique à Doha.

Le climat des pays arabes va connaître des extrêmes de température sans précédent, avertit le rapport.

Les pluies dans la région, qui dispose des plus basses quantités au monde d’eau douce, devraient être de plus en plus aléatoires et les crues éclair plus fréquentes.

L’eau sera moins disponible et avec la croissance de la population, cette région déjà pauvre en eau pourrait ne pas avoir les ressources suffisantes pour irriguer les récoltes, soutenir l’industrie, et fournir l’eau potable, ajoute la Banque Mondiale. Selon le rapport, le changement menacera les piliers essentiels du développement.

Le changement climatique a déjà affecté ou devrait bientôt affecter la plupart des 340 millions habitants du monde arabe, mais les 100 millions les plus pauvres seront les plus durement touchés. Le réchauffement affectera les moyens de subsistance, provoquant une baisse des revenus des ménages d’environ 7% en Syrie et en Tunisie et 24% au Yémen.

Le tourisme, qui rapporte environ 50 milliards de dollars aux pays arabes aujourd’hui, devrait également souffrir lorsque les touristes préfèreront des climats plus modérés. Ce secteur représente près de 3% du PIB des pays arabes et emploie 6% de la population active.

Les chutes de neige au Liban (qui abrite des stations de ski), les récifs coralliens de la mer Rouge, et plusieurs monuments historiques dans la région sont menacés par le changement climatique, affirme le rapport. (AFP)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article