Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Ecrit par : Khaled Boumédiène

Source : www.lequotidien-oran.com

 

 

Un cratère de vingt-cinq mètres de diamètre, dû vraisemblablement à l'impact d'une petite météorite, il y a des millions d'années, a été récemment découvert à Oujelida, près de Chetouane (5 km au nord de Tlemcen). Contrairement aux cratères d'impact de météorites sur les terres émergées, souvent très érodés, ce cratère de forme ovale est parfaitement conservé. Selon M. Ameur Sidi Mohamed, amateur-chercheur dans le domaine astro-physique qui a eu le mérite de découvrir ce cratère sur notre planète, cette découverte dans la zone nord de Tlemcen pourrait indiquer qu'une pluie de météorites s'est abattue sur la région de Oujelida, il y a plusieurs millions d'années. «Après avoir remarqué, un jour, des structures géologiques circulaires partiellement cachées sous terre, j'ai eu l'idée de contacter le Pr Belhai, ex-directeur de la science de la terre (Alger) et M. Bensalah de l'université de Tlemcen (sciences de la terre) qui ont utilisé ces données pour rechercher des traces d'astroblèmes. Rapidement, la découverte apparaît beaucoup plus importante que prévu: le site recèle des roches formées, il y a plus de trois milliards d'années, et qui pourraient encore contenir des débris de météorites dont la nature reste à déterminer», nous explique M. Ameur Sidi Mohamed qui précisera que les matériaux de ce cratère qui a la particularité de présenter une série de minéraux concentriques résultant vraisemblablement de la fragmentation de la météorite de petite taille au moment du choc, sont essentiellement composés de chondrites de type carboné qui n'existent nullement sur notre planète. Notre interlocuteur ajoutera que des chercheurs analysent actuellement des prélèvements provenant du site géologique de Oujelida. A noter que les météorites sont des pierres d'origine extraterrestres qui sont tombées à la surface de la Terre. Certaines sont sur la Terre depuis des milliers d'années, mais il en tombe régulièrement. Les météorites sont nommées en fonction de l'endroit de leur chute ou de leur découverte. On a identifié plus de 25.000 météorites autour du monde: 18 000 proviennent de l'Antarctique et quelques milliers d'entre elles des déserts d'Afrique et d'Asie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article