Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

« Meilleure ville, meilleure vie. » Sur ce thème crucial pour l’Algérie, la nouvelle Exposition universelle s’ouvre demain à Shangai. Et pour sa 7e participation à un tel événement, l’Algérie a choisi de présenter La Casbah d’Alger. Visite guidée.



Demain s’ouvre à Shanghai, la ville la plus peuplée de Chine avec ses 20 millions d’habitants, l’Exposition universelle, la plus grande jamais organisée. On attend entre 70 et 100 millions de visiteurs. L’expo se tient sur 5,28 km2 au bord de la rivière Huangpu (rivière Jaune), qui traverse Shanghai, située dans l’est de la Chine avant de se jeter, au nord, dans l’embouchure du Yangsté (fleuve Bleu), le plus long fleuve d’Asie avec ses 6300 km. Avec le dynamisme de la Chine, Shanghai est aujourd’hui le plus grand port du monde. Il surclasse depuis quelques années ceux de Rotterdam, de Hong Kong et de Singapour.

A partir de demain, 180 pays vont exposer leur patrimoine et leur savoir-faire sous le thème « Une meilleure ville pour une meilleure vie ». Un thème qui n’est pas fortuit, car en 2009, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la population des villes a dépassé celle de la campagne. Un nouveau défi à relever.

20 minutes de circuit

Le centre-ville de la mégapole chinoise a été complètement rénové pour accueillir la manifestation. Des records ont été battus en architecture et urbanisme. On a rivalisé en innovations et en ingéniosités. Des tours de plus de 500 m et 400 km de voies d’autoroute, 10 lignes de métro et un train à sustentation magnétique. Le pavillon algérien, situé dans la zone C de l’expo, occupe une surface de 1000 m2. Le thème du pavillon, dont l’aménagement et la décoration ont été confiés à la société PICO International, basée à Shanghai, est calqué sur La Casbah d’Alger pour rester dans le thème général de l’Expo.

La Casbah, qui est, comme chacun le sait, un joyau architectural d’essence à la fois méditerranéenne, africaine et arabo-musulmane, a inspiré bon nombre d’architectes dont les plus célèbres et les plus talentueux. Les visiteurs du pavillon pourront ainsi se promener dans les ruelles de La Casbah en découvrant au fur et à mesure les nombreuses facettes de l’Algérie. Le circuit de visite est en effet jalonné de niches audiovisuelles qui offrent au visiteur de découvrir et d’apprécier l’architecture, le mode de vie, les valeurs humaines, culturelles, économiques et sociales de notre pays.

A l’entrée, pendant l’inévitable file d’attente, Ghardaïa sera projetée en images. Au bout de la promenade, dans les ruelles animées de La Casbah reproduite en images et en son, les visiteurs déboucheront sur une terrasse occupée par un écran géant sur lequel défilent des images des différentes contrées du pays, de leurs traditions, de leur habitat, des activités des hommes… Le circuit qui dure 20 minutes se termine par une exposition de produits artisanaux proposés à la vente.



Par Slim Sadki

 

Edition du  30 avril 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article