Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 par Ziad Abdelhadi

2 Février 2010

De nos jours, la question de la préservation des zones humides en Algérie se pose avec beaucoup d'acuité tant celles-ci sont de plus en plus victimes d'agressions perpétrées par des personnes irresponsables peu soucieuses de l'intérêt de préserver ces milieux naturels, dont l'importance n'est plus à démontrer. La direction générale des forêts (DGF), à qui revient la mission de mettre à l'abri ces milieux naturels des agressions, a indiqué dans un communiqué de presse diffusé à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides, qui sera célébrée aujourd'hui, qu'elle a classé 47 sites algériens sur la liste Ramsar des zones humides d'importance internationale en 2010 contre 42 en 2009, alors que 13 autres sont en cours de classement. Les 47 sites classés couvrent une superficie de 3,2 millions d'hectares (ha) pouvant s'étendre à 3,5 millions ha en y incluant les 13 autres zones en cours du classement,

a-t-elle précisé.La DGF rappelle à ce propos qu'elle a mis en Å"uvre une série de mesures depuis l'adhésion, en 1982, de l'Algérie à la convention Ramsar, un traité intergouvernemental pour la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides. Ces mesures, dix au total, ont pour but d'atténuer la pression sur les ressources naturelles, notamment dans les 1 451 zones humides (762 naturelles et 689 artificielles) que compte le pays. Ces zones ont été désignées après l'actualisation du recensement opéré en 2006. Bon nombre de ces zones ont subi des attaques et des destructions sans pareilles, à tel point que plusieurs espèces végétales et animales sont menacées de disparition totale. Par endroits, l'impact négatif a été des plus destructifs et certaines plantes rares ont déjà disparu. Devant un tel phénomène, dont les conséquences peuvent lourdement peser sur l'écosystème local, la vigilance est de mise.

Elle se matérialise par cette réelle volonté de mettre fin aux agressions multiples. Une action de sauvegarde et de gestion rationnelle des zones humides, qui, par ailleurs, s'inscrit dans le cadre de la convention Ramsar, s'impose.Rappelons enfin que la Journée mondiale des zones humides sera célébrée dans l'ensemble des wilayas du pays. La DGF précise que cette journée s'offre comme «une opportunité à l'administration des forêts et aux associations de protection de la nature pour lancer des actions de sensibilisations du public sur les fonctions, les valeurs et les avantages des zones humides», est-il souligné en fin de communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article