Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Ecologique Nouara

01-06-2013

 

 

 

 

Près de 20.000 tonnes de déchets hospitaliers sont collectés annuellement, a indiqué samedi à Alger Mme Karima Semathi du ministère de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de la ville.

Intervenant lors d'une journée d'études sur la gestion des déchets d'activités de soins à risques infectieux organisée à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement qui coïncide avec le 5 juin de chaque année, Mme Semathi a affirmé que 20.538 tonnes de déchets hospitaliers étaient collectées annuellement dont 15.000 tonnes détruites.

 

Elle a passé en revue les différents textes juridiques régissant la gestion des déchets rappelant que 10 entreprises spécialisées ont été agréées durant les dernières années.

 

De son côté, M. Hachemi Ould Rouiss, président de l'Association nationale des laboratoires biologiques a affirmé que la gestion des déchets hospitaliers "est une responsabilité qui incombe à la société tout entière" relevant par la même l'insouciance du citoyen qui jette certains déchets tels les seringues dans les poubelles publiques causant de graves

 

maladies aux enfants et aux éboueurs.

Concernant les déchets des laboratoires, le spécialiste a affirmé que ces derniers respectaient le procédé de collecte et de tri des déchets ajoutant, toutefois, que certains laboratoires trouvaient des difficultés pour la collecte des déchets en temps voulu et conformément aux normes en vigueur.

 

M. Ould Rouis a déploré le retard accusé en matière d'élaboration de textes régissant le traitement des déchets hospitaliers et le manque d'incinérateurs au sein des établissements hospitaliers appelant à la réhabilitation du plan national de gestion des déchets.

 

Pour sa part, M. Djallal Touhant, inspecteur à la Direction de la santé de Boumerdès a rappelé la circulaire de mai 2013 du ministère de la santé portant gestion de ces déchets indiquant que "certains restes émanant des autopsies sont enfouis conformément à la charia'a".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article