Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Environnement

Logo Liberté Algérie

Par : Abderrahmane BOUKARINE

Oued Essial continue d’agresser l’une des plus belles plages d’Algérie sans qu’on s’inquiète outre mesure.

Ce canal  qui traverse plusieurs cités urbaines de la ville de Collo est  censé collecter seulement  les eaux pluviales pour les déverser au niveau de cette plage. Hélas, il est devenu un réceptacle d’ordures y compris les déchets des matériaux de construction, les troncs d’arbres, les bouteilles en plastique et même les cadavres d’animaux. Pis encore, en l’absence d’un réseau fiable d’assainissement  cet oued non couvert  s’est transformé en un canal des eaux usées de par les nombreux branchements sauvages des riverains. La station de relevage qui d’habitude est opérationnelle pendant la saison estivale pour collecter ces eaux usées et permettre ainsi des baignades sans danger, est à l’arrêt.  Ces eaux usées continuent donc de se déverser sur la plage et comme les autorités locales ont bloqué l’embouchure vers la mer, une grande nappe de ces eaux pestilentielles  s’est formée et ne cesse de s’accroître comme une tache d’huile au grand dam des baigneurs et des habitués du Front de mer qui sont incommodés par ces odeurs nauséabondes. Cet état de fait dure depuis des années sans qu’aucune prise en charge sérieuse de cette plage qui est bondé de baigneurs jour et nuit, soit engagée. Même le  boulevard Front de mer Béchikhi-Hocine qui longe cette plage sur environ 800 mètres, totalement aménagé, est squatté par des baraques de fortune vendant divers produits dans des conditions sanitaires lamentables et qui  de surcroît occupent totalement les trottoirs. Les autorités locales devront faire plus d’efforts pour donner une meilleure image de cette ville touristique qui a des traditions ancestrales de propreté et d’hospitalité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article