Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Comment le gaz de schiste va-t-il modifier la donne sur le marché du pétrole?" Par La Tribune.fr

 

Pour répondre aux besoins énergétiques planétaires croissants, le débat sur l’exploitation du gaz de schiste est relancé. Les Etats-Unis, déjà depuis les années 2000, ont réveillé les lobbys écologiques en préconisant l’usage du forage hydraulique et l’idée leur a valu une indépendance énergétique certaine. Mais la confrontation avec les pays de l’OPEP suggère une baisse des cours du pétrole.

 

Pour mieux comprendre l’évolution du trading pétrole, il faut s’intéresser à l'impact mondial de l'exploitation américaine sur les cours de l’or noir. Outre le regain de compétitivité qu’elle confère aux Etats-Unis, l’exploitation du gaz de schiste est la principale cause d’effondrement des prix. La production actuelle du pays devrait répondre à la demande mondiale excédentaire durant les cinq années à venir, ce qui contraint les pays membres de l’OPEP à faire face à une demande moindre. Si l’organisation maintient son volume de production, on comprend que l’offre mondiale sera supérieure à la demande, entrainant ainsi une dévaluation des prix du pétrole.

 

La nouvelle est fondamentale pour les investisseurs. Lorsque l’offre augmente les cours baissent et c’est pourquoi il faut se préparer à la tendance baissière des cours du pétrole lors des prochaines années. Le trading sur le pétrole est d’actualité! Le cours actuel du baril est de 100.98 dollars et recule, dans l’attente du résultat de l’enquête sur les stocks américains. En s’intéressant aux perspectives plus lointaines du marché, on constate que la tendance devrait pérenniser car, bien que des doutes subsistent quant aux réserves de certains pays (comme la France et la Pologne), les réserves mondiales de gaz de schiste sont importantes. En effet, les Etats-Unis ne se placent qu’en quatrième position pour le gaz et deuxième pour le pétrole. Selon les estimations, la première place pétrolière revient à la Russie. La Chine se place en troisième position avec près de 32 milliards de barils. Argentine, Canada, Algérie… la liste des pays détenteurs des 345 milliards de barils de pétrole de schiste extractible est longue. Pour certains d’entre eux, l’exploitation ne saurait tarder car elle est un moyen d’assurer leur développement.

 

D’autres pays comme la France font face à de grandes contraintes éthiques. Le danger écologique freine aujourd’hui ces pays dans leur volonté de recourir à la fracturation hydraulique pour extraire les gaz et pétroles de schiste. Mais cette technique, couteuse en termes écologiques, est aussi génératrice d’emplois! Donc pour satisfaire à la fois la lutte contre le chômage, la récession et la plainte des écologistes, les gouvernements devraient utiliser les bénéfices apportés par l’exploitation hydraulique pour développer les énergies renouvelables et les économies vertes.

 

Si l’enjeu actuel est surtout économique, les perspectives d’un modèle énergétique vert sont grandissantes et devraient apaiser les tensions des écologistes. Les freins aux exploitations du schiste pourraient ainsi s’estomper et inscrire la tendance baissière des prix du carburant dans la durée… au grand bonheur du marché du pétrole.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article