Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

http://buzzsante.com/

Vision 2

ALGER - Plusieurs cas de conjonctivite ont été enregistrés, cette année, dans les cliniques d’ophtalmologie, notamment à cause du taux élevé d’humidité et de poussières qui aident à la propagation de la maladie. Ainsi et selon des sources de la direction de la Santé et de la Population de la wilaya, pas moins de 8.817 cas de conjonctivite ont été enregistrés depuis le début de l’année en cours.

Un taux de 38% des cas est relevé chez les enfants âgés entre 0 et 15 ans, du total des cas recensés au cours de la même période. 59% des cas ont été pris en charge dans les établissements de Santé de proximité et 40% dans des établissements hospitaliers spécialisés (EHS) en ophtalmologie, alors que l’hôpital d’El Mohgoun a pris en charge 1% des patients atteints de ce type de maladie, a indiqué la même source.

Les personnes atteintes de conjonctivite ressentent des brûlures et des douleurs aux yeux. Cependant ces cas ne veulent pas dire qu’il y a épidémie de conjonctivite et que, comparée aux deux précédentes années où l’on avait recensé jusqu’à 50 cas par jour, la situation n’est pas inquiétante. On précise aussi qu’il s’agit d’une maladie contagieuse qui se transmet rapidement d’une personne atteinte à une autre saine. Les cas signalés ont été pris en charge et les malades instruits de la façon à les traiter pour permettre leur maîtrise. On rappelle aussi qu’en hiver comme au printemps, d’autres cas avaient été recensés mais dans d’infimes proportions, comparativement à la situation actuelle. Pour la prévention de cette maladie, qui s’est fortement propagée de janvier à mai de cette année, la direction de la Santé et de la Population a organisé des opérations de sensibilisation, à travers la radio régionale d’Oran.

En été l’apparition de cette maladie hautement contagieuse a coïncidé avec la vague de chaleur enregistrée et des poussières pouvant contenir des bactéries ou encore à cause de la mauvaise qualité de l’eau, notamment dans les plages ou les piscines que beaucoup de personnes fréquentent.

Les spécialistes préconisent ainsi le traitement de la maladie dès l’apparition des premiers symptômes pour limiter sa propagation aux autres membres de la famille. En effet, un traitement précoce limite considérablement les risques de contagion et permet du coup, de circonscrire son caractère épidémique. Il est à noter que la conjonctivite est une inflammation provoquée par un virus (conjonctivite virale), une bactérie (conjonctivite bactérienne), une allergie (conjonctivite allergique) ou encore une irritation. Elle peut être, dans certains cas, très contagieuse et se caractérise par des rougeurs, des sensations de brûlures ou d’égratignures, ou des écoulements d’aspect purulent. Selon les ophtalmologues, le malade se plaint souvent de douleurs, de fatigue oculaire, de sensation de sable dans les yeux.

J. Boukraâ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article