Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

http://lenergeek.com/

Vendredi 30 mai 2014 / Écrit par:

Une convention de partenariat entre l’Algérie et l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) a été signée à l’occasion de la visite à Alger d’une délégation de l’organisation, les 25 et 26 mai dernier. Destiné à renforcer les liens de coopérations sur le plan technologique, cet accord prévoit notamment une participation accrue des chercheurs algériens dans l’ensemble des projets du Cern.

Et en effet, comme le précise la convention, les chercheurs mais également l’ensemble des doctorants et ingénieurs algériens seront désormais «impliqués de manière effective dans des activités expérimentales du Cern, reconnu comme milieu d’échanges où évoluent des compétences».


Ils pourront bénéficier d’une «formation, d’acquisition de connaissances en technologies de pointe et d’un savoir-faire significatif dans les domaines les plus divers». On retrouve notamment parmi les domaines d’études cités l’optique de précision, la supraconductivité, la physique de l’ultravide ou encore la physique des couches minces.


Un programme de coopération donc qui semble le bienvenu pour l’Algérie alors que le ministre de l’Energie et des Mines Yousef Yousfi a récemment annoncé la volonté de son pays de mettre en service une centrale nucléaire d’ici 2025. Confronté à une hausse constante de sa demande en électricité, l’Algérie voit dans le nucléaire l’opportunité de répondre à la demande tout en diversifiant son mix énergétique.

Le gouvernement a d’ailleurs créé un Institut National de Génie Nucléaire dont la mission sera de former les ingénieurs et les techniciens indispensables au bon fonctionnement de la future centrale. De plus, l’Algérie pourra compter sur ses 29.000 tonnes de réserves prouvées d’uranium (volume permettant de faire tourner deux réacteurs de 1.000 MW pendant 60 ans).

Crédits photo : Torkild Retvedt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article