Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Culture de la verveine de Chekfa

 

--------------------------------------------------------------------------------

Encore et toujours très consommée en Algérie, la verveine a assurément encore plus de « veine » à Jijel où elle a trouvé un terrain de prédilection à Chekfa.

La culture de la verveine est toujours pratiquée malgré l’invasion des bourses tisanières « made in ».

Dans les cafés, elle occupe le haut du podium au milieu des consommations les plus demandées, parvenant même à détrôner sa majesté le café noir et le tout récent breuvage en vogue, l’infusion de zindjabil (gingembre).

Les amateurs de verveine, cultivée un peu partout, et plus particulièrement dans la région de Chekfa (sud de Jijel), reconnaissent les vertus de cette infusion, de loin moins nocive que le café.

Dans la wilaya de Jijel, réputée pour être à la fois touristique et agricole, la culture de la verveine n’a rien perdu de son influence dans les circuits du commerce de gros et de détail.

L’antique localité de Moulay Chekfa, commune à caractère rural située à environ 40 km de Jijel, reste à ce jour un « royaume » de la verveine, cultivée de père en fils pour perpétuer des traditions ancestrales.

De nombreux citoyens de cette commune tirent leurs revenus de cette culture de plein champ qui ne demande pas de grands efforts mais beaucoup d’eau et d’engrais fertilisants, selon des agriculteurs de la région. Les prédateurs de cette plante, l’araignée et l’oïdium (sorte de champignon) provoquent, certes, des altérations, mais elles sont corrigées par des traitements spécifiques, assure un agriculteur du coin. Lors des journées portes ouvertes sur l’emploi qui viennent de s’achever à Jijel, des jeunes qui se sont lancés dans la production de verveine ont fait part de leur intérêt à exploiter ce créneau qui leur procure de substantielles recettes.

Une jeune demoiselle, ingénieur chimiste de formation, a même réussi la gageure de breveter sa marque déposée, ce qui permet d’écouler son produit dans plusieurs régions du pays.

Un autre producteur de la région, basé dans cette même petite localité de Chekfa, active dans la production et le conditionnement de cette plante aux vertus médicinales curatives, exportée déjà depuis les années 1950 vers la France, voire jusqu’aux lointains Etats-Unis.

La verveine est une plante herbacée de la famille des verbénacées, dont certaines espèces sont cultivées à des fins ornementales, tandis que d’autres le sont pour leur parfum ou leurs propriétés médicinales.

On relève une centaine d’espèces de verveine, aux fleurs souvent agréablement parfumées. La verveine officinale est cultivée pour ses vertus antispasmodi-ques.

La verveine odorante, dont les feuilles sont couramment utilisées en infusion, est appréciée tant pour son parfum que pour ses propriétés digestives.

Verveine odorante, verveine citronnelle, tilleul, camomille, menthe, sauge et tant d’autres plantes médicinales regorgent aujourd’hui dans des officines et pharmacies traditionnelles.

Cette évidence est corroborée par la présence à profusion de plantes médicinales dans la région de Jijel pour des remèdes de grand-mère.

Par El Watan

source:http://www.algerie-monde.com/forums/showthread.php?t=7733
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article