Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

--------------------------------------------------------------------------------

Encore et toujours très consommée en Algérie, la verveine a assurément encore plus de « veine » à Jijel où elle a trouvé un terrain de prédilection à Chekfa.

La culture de la verveine est toujours pratiquée malgré l’invasion des bourses tisanières « made in ».

Dans les cafés, elle occupe le haut du podium au milieu des consommations les plus demandées, parvenant même à détrôner sa majesté le café noir et le tout récent breuvage en vogue, l’infusion de zindjabil (gingembre).

Les amateurs de verveine, cultivée un peu partout, et plus particulièrement dans la région de Chekfa (sud de Jijel), reconnaissent les vertus de cette infusion, de loin moins nocive que le café.

Dans la wilaya de Jijel, réputée pour être à la fois touristique et agricole, la culture de la verveine n’a rien perdu de son influence dans les circuits du commerce de gros et de détail.

L’antique localité de Moulay Chekfa, commune à caractère rural située à environ 40 km de Jijel, reste à ce jour un « royaume » de la verveine, cultivée de père en fils pour perpétuer des traditions ancestrales.

De nombreux citoyens de cette commune tirent leurs revenus de cette culture de plein champ qui ne demande pas de grands efforts mais beaucoup d’eau et d’engrais fertilisants, selon des agriculteurs de la région. Les prédateurs de cette plante, l’araignée et l’oïdium (sorte de champignon) provoquent, certes, des altérations, mais elles sont corrigées par des traitements spécifiques, assure un agriculteur du coin. Lors des journées portes ouvertes sur l’emploi qui viennent de s’achever à Jijel, des jeunes qui se sont lancés dans la production de verveine ont fait part de leur intérêt à exploiter ce créneau qui leur procure de substantielles recettes.

Une jeune demoiselle, ingénieur chimiste de formation, a même réussi la gageure de breveter sa marque déposée, ce qui permet d’écouler son produit dans plusieurs régions du pays.

Un autre producteur de la région, basé dans cette même petite localité de Chekfa, active dans la production et le conditionnement de cette plante aux vertus médicinales curatives, exportée déjà depuis les années 1950 vers la France, voire jusqu’aux lointains Etats-Unis.

La verveine est une plante herbacée de la famille des verbénacées, dont certaines espèces sont cultivées à des fins ornementales, tandis que d’autres le sont pour leur parfum ou leurs propriétés médicinales.

On relève une centaine d’espèces de verveine, aux fleurs souvent agréablement parfumées. La verveine officinale est cultivée pour ses vertus antispasmodi-ques.

La verveine odorante, dont les feuilles sont couramment utilisées en infusion, est appréciée tant pour son parfum que pour ses propriétés digestives.

Verveine odorante, verveine citronnelle, tilleul, camomille, menthe, sauge et tant d’autres plantes médicinales regorgent aujourd’hui dans des officines et pharmacies traditionnelles.

Cette évidence est corroborée par la présence à profusion de plantes médicinales dans la région de Jijel pour des remèdes de grand-mère.

Par El Watan

source:http://www.algerie-monde.com/forums/showthread.php?t=7733
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article