Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

Paysages et nature morte en exposition

 

 

Paysages, mais aussi portraits et nature morte constituent les principaux thèmes d’un collectif d’artistes peintres d’El-Tarf qui exposent à la Maison de jeunes du chef-lieu de wilaya. Initiée par la direction de la culture sous le thème «Paysages d’El-Tarf», cette exposition, qui durera deux jours, est présentée comme une opportunité d’expression et d’échanges entre les artistes locaux et le public, avide de ce genre de manifestations.

De nombreux visiteurs se sont notamment émerveillés devant le portrait d’une bédouine, vue par une autre femme, en l’occurrence Mme Chehra S. qui a cherché à mettre en valeur les coutumes de cette région de l’extrême est du pays. Les peintures de paysages sont toutefois plus nombreuses, comme le veut le thème retenu pour cette manifestation, à travers les toiles des artistes Djamel Kahli ou Nasreddine Nabil qui semblent très préoccupés par la sauvegarde de l’importante faune et flore des zones humides de cette région dans laquelle ils disent «se reconnaître». «Cette nature vivante est faite de trésors inestimables, visibles au niveau des lacs et marais de la wilaya, ainsi que sur la côte méditerranéenne connue pour ses précieux récifs coralliens qui ne peuvent que faire le bonheur d’artistes en mal d’inspiration», souligne Djamel Kahli. Le doyen des artistes peintres d’El-Tarf, Boualem Achour — reconverti depuis peu dans la sculpture sur bois, «un véritable artiste ne fait jamais dans l’ostracisme, soutient- il – présente une toile intitulée Univers. Patiemment mais visiblement pris au jeu, il explique aux visiteurs qu’il a voulu, à travers cette peinture, «réunir tout à la fois la joie, le bonheur et la tristesse de l’être humain, par le biais des couleurs opposées». S’agissant de l’exposition, ce vieux routier estime que cette manifestation animée par de jeunes artistes traduit la volonté de ces derniers de sortir de l’anonymat, de se frayer un chemin et d’aller de l’avant. «Nous ne demandons qu’à les conseiller et les aider, sans les influencer», affirme-t-il. Cette exposition a également permis à d’autres artistes, sculpteurs sur bois, ciseleurs et miniaturistes d’exposer une belle série de bibelots, de statuettes et autres pendentifs en bois, témoins d’une recherche manifeste d’originalité, très appréciée des visiteurs.

 

Source: http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/03/11/article.php?sid=96923&cid=16
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article