Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

"D’ici 2050, les 3 pays du Maghreb - Tunisie, Maroc et Algérie - se trouveront en situation de pénurie d’eau. Or, dans ces pays comme dans tout le pourtour méditerranéen, l’agriculture représente 80 % de la demande en eau. Elle doit donc changer, pour développer sa production tout en diminuant sa consommation en eau. La question de la ressource en eau, dans un contexte de crise alimentaire mondiale et de changement climatique, est au coeur des préoccupations débattues lors du 5e Forum mondial de l’eau qui se tient à Istanbul jusqu’au 22 mars. Le Cemagref et deux autres organismes de recherche français, le Cirad et l’IRD, ainsi que cinq établissements d’enseignement et de recherche algériens, marocains et tunisiens, se sont réunis au sein du réseau SIRMA2, pour aider la profession agricole des pays du Maghreb à relever les défis liés à l’économie d’eau. Ce réseau propose des innovations techniques en expérimentant à différents niveaux : sur le terrain, en testant de nouveaux modes de cultures, ou de nouvelles formes d’irrigation mais aussi en amont, avec la formation des agriculteurs, ou l’évaluation des risques environnementaux. Son principal axe de travail : l’irrigation au goutte-à-goutte. Cette technique, considérée aujourd’hui comme la principale innovation pour économiser l’eau en agriculture, permet de réduire jusqu’à 50 % la consommation en eau, d’économiser du temps de travail et de faciliter les pratiques de fertilisation. Le Maroc vient ainsi de décider la reconversion de 550 000 ha, soit la moitié de la surface irriguée du pays, vers cette technique -onéreuse- en aidant les agriculteurs à investir."

Source:

               http://www.maxisciences.com/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

logement earthbag 13/03/2011 08:44



50 ans, c'est pour demain, ce n'est rien à l'échelle de l'humanité. Nous gaspillons tout comme si le mot inépuisable avait un sens...



environnement afrique 28/02/2011 18:37



Article très intéressant.