Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Découverte : Le forum "Algérian environementalist"

Source: Forum  Algerian environmentalists (Algéria.com)


Al-khiyal Al-khiyal is offline

Samedi 13 Mars 2010 -- Une véritable bataille de sensibilisation autour des questions liées à la propreté et à l’hygiène a été déclenchée par la société Doudah, spécialisée dans le conseil et l’intervention dans la lutte contre toutes les maladies transmissibles et dans la protection de l’environnement. Plus de 150 cadres et spécialistes de la société Doudah sont mis à contribution pour étudier tous les phénomènes liés à la préservation de l’environnement et du cadre de vie du citoyen. Le séminaire, troisième du genre, parrainé par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, a eu pour thème «Le changement climatique et son impact sur les collectivités locales». Il a été organisé avant-hier à Boumerdès par la société Doudah et clôturé par des recommandations ayant pour but la création dans chaque quartier d’une commission d’hygiène. Selon les participants à ce séminaire, ces commissions auront la tâche de contribuer à la protection de l’environnement, à la propreté et à la prévention des maladies transmissibles.

Le directeur général de la société organisatrice, en l’occurrence M. Mahmoud Doudah, a souligné l’importance de la création de ces commissions et estimé que «ses membres doivent jouer un rôle primordial en matière d’information et de sensibilisation des citoyens sur le comportement à adopter vis-à-vis de la nature et de l’environnement afin de préserver la santé publique». Intervenant à ce sujet, le Dr Hamou Mohamed, spécialiste en maladies transmissibles, a plaidé pour la mise en œuvre d’un système d’alerte à l‘échelle locale et nationale pour le contrôle de la propagation des maladies transmissibles par les insectes. Le docteur Hamou a insisté sur l’aspect de la communication et de l’échange d’informations entre les différentes parties concernées par la prévention et la lutte contre les maladies ainsi que sur la nécessité de former les élus et les responsables locaux en matière de protection de l’environnement dans le cadre de la politique de l’éducation environnementale.

Un intervenant de l’Institut Pasteur d’Alger a souligné le lien évident entre les changements atmosphériques (chaleurs fortes, pluies diluviennes…) et les maladies transmissibles par les insectes, à l’exemple de la malaria. Le conférencier a indiqué que «d’autres facteurs peuvent favoriser la propagation des maladies transmissibles». Et d’ajouter que «les conditions de vie, les habitudes et le comportement des citoyens, les méthodes d’irrigation agricole, les infrastructures de base existantes et la modernisation urbanistique contribuent à la nuisance à l’environnement». Il est à signaler que de nombreux experts, les P/APC et autres responsables chargés des bureaux communaux d’hygiène ont pris part à cet événement. Le programme de cette journée a été enrichi par une série communications.




Samedi 13 Mars 2010 -- Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, a souligné, jeudi à Alger, que les efforts visant à réduire les déchets industriels toxiques et les effets des changements climatiques se poursuivaient. Répondant aux questions de deux députés du conseil de la Nation sur la lutte contre les déchets et les effets des changements climatiques, M. Rahmani a estimé le stock de déchets toxiques à deux millions de tonnes et la production annuelle de ces derniers à 325.000 tonnes. Le ministre a évoqué les mesures adoptées pour la réduction des déchets rappelant à cet effet la loi relative à leur gestion. Il a ajouté que dans le cadre de cette loi, il est actuellement procédé à un inventaire des déchets à l'échelle nationale.



Nabil Chaoui :


Samedi 20 Mars 2010 -- La troisième édition des Journées d’information sur l’hygiène et les collectivités locales qu’a organisée le groupe SARL.BP/ENH-Doudah, jeudi dernier, au complexe Sabri d’Annaba, a été consacrée aux actions de sensibilisation prévues en direction des citoyens en vue de les amener à s’impliquer davantage dans cette démarche ayant pour but de les prémunir des problèmes de santé résultant des changements climatiques. Une centaine de participants (professeurs, chercheurs et docteurs spécialistes dans le domaine, techniciens, responsables et gestionnaires dans le secteur lié à l’environnement, mouvement associatif, etc…) venus de différentes wilayas ont pris part à cette rencontre sur les changements climatiques et le rôle du citoyen dans la réduction de l’impact planétaire. L’ouverture des travaux a été marquée par l’intervention du directeur général de ce groupe, M. Doudah Mohamed, et de celle du directeur de l’environnement, M. Amar Alleg. Les deux orateurs ont notamment mis en relief l’importance du thème retenu pour cette nouvelle édition, coïncidant avec la polémique suscitée par la pandémie de la grippe AH1N1 et l’impact du réchauffement climatique sur la santé publique. Ces rencontres visent à sensibiliser la population sur la préservation de son environnement afin d’atténuer les effets néfastes des changements climatiques et accompagner les instances officielles pour un effort commun dans la gestion des programmes d’environnement.

Dans son intervention consacrée au risque des changements climatiques sur les maladies parasitaires en Algérie, M. Harrat Zoubir, du service d’éco-épidémiologie parasitaire et génétique des populations à l’Institut Pasteur d’Algérie a affirmé que, par sa position et son étendue géographique, l’Algérie est plus que concernée par les changements du climat et devrait faire face aux conséquences sanitaires qui en résultent. L’accroissement exponentiel des déplacements des hommes et des animaux constituent autant de déterminants pour la distribution ou la réémergence des maladies parasitaires en Algérie. Plus de 30 000 cas ont été déclarés en 2005 en Algérie où ces deux formes de maladies constituent un réel problème de santé publique.

Le rôle des collectivités locales dans la préservation de l’environnement a été souligné lors du point de presse animé par un groupe d’acteurs concernés. Les intervenants ont été unanimes à souligner que leur rôle est aujourd’hui primordial pour un développement durable reposant sur un développement économique responsable ainsi que sur l’équité sociale et surtout la préservation de l’environnement. Les moyens nécessaires à mobiliser ainsi que les compétences locales à exploiter pour un environnement propre et salubre ont été évoqués par les participants à cette rencontre placée sous l’égide du ministère de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et du Tourisme. «Les mesures individuelles et collectives pour prévenir les maladies vectorielles à transmission vectorielle», «Le virus AH1N1 et la pandémie grippale», «La dynamique participative pour une ville propre et prospère» et «Le changement climatique et l’eau» ont été les principales communications présentées lors de ce rassemblement marqué, en outre, par une exposition de produits phytosanitaires et d’hygiène publique. Une série de recommandations allant dans le sens de l’implication de tout un chacun pour une meilleure gestion de l’environnement et la préservation de la santé de l’homme des effets générés par les changements climatiques, a marqué la clôture de cette troisième édition.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article

suzana 10/04/2011 19:37



bonjour ,je suis une citoyenne de la ville de Boumerdes , j'ai un probleme ,et je sais pas vraiment a qui m'adresser ,comme vous etes une association ecologique ,peut etre vous pouvez m'aider ou
m'orienter,j'habite un immeuble  a Boumerdes ,il y a un arbre gigantesque qui a plus d'un quart de siecle ,une femme emmigrée vient d'acheter l'appartement du rez de chaussee ,elle a fait
des travaux chez elle ,et elle a dit a son neveu qui s'occupe de gerer l'ammenagement de l'appartement ,je veux que tu couppes l'arbre (et maalabaliche bihoum) c'est a dire nous les voisins ,mais
la je me trouve toute seule a deffendre cet arbre ,qui est un vrai poumon dans notre jardin ,il y avait une multitudes d'oiseaux sur ce dernier ,qu'il ont detruit en le taillant a vif avant de le
couper ,je n'ai pas dormi du tout hier ,j'y pense tout le temps...s'il vous plais,aidez moi.................................SOS...



Karim Tedjani 23/04/2011 17:24



Bonjour, Nouara est avant tout un portail qui parle d'écologie et non une association. Cela dit, je serais à Boumerdes à partir du 25avril.


Laissez moi vos coordonnées via le formulaire de contact de ce portail et je viendrais écirie un article sur le problème que vous soulevez afin de sensibiliser l'opinion publique.


Bien à vous


 Mr Tedjani.