Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

L'Expression - Le Quotidien

 

Par 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé hier à la mise en service partielle du centre d'enfouissement technique (CET) de classe 2 à Hamici dans la commune de Mahelma (banlieue ouest d'Alger).

«La totalité de ce centre doit être mise en fonction au plus tard au mois de septembre», a averti Sellal, lors de la mise en service partielle du centre d'enfouissement technique (CET) de classe 2 à Hamici dans la commune de Mahelma (banlieue ouest d'Alger). Visiblement insatisfait de la gestion des déchets, le Premier ministre s'est pris au jeu des ultimatums pour tancer les responsables. «A partir de décembre, je ne veux plus entendre parler des décharges d'Oued Smar et Ouled Fayet», a t-il mis en garde. «L'aménagement d'Oued Smar en parc public doit être terminé avant cette date. De même pour la fermeture définitive de la décharge d'Ouled Fayet (qui doit subir le même sort que celle de Oued Smar, Ndlr)», a-t-il martelé. En parlant de ces deux verrues de la capitale, Abdelmalek Sellal a insisté à ce que le centre d'enfouissement technique de Hamici ne subisse pas le même sort que la décharge d'Ouled Fayet, en se transformant en décharge à ciel ouvert.

 
En effet, la décharge d'Ouled Fayet était programmée comme CET, mais la mauvaise gestion a fait qu'elle devienne une décharge à ciel ouvert qui a empoisonné la vie des citoyens. Au lieu de régler le problème d'Oued Smar, la gestion anarchique n'a fait que le «délocaliser». Le CET de Hamici pourrait être le début de la solution au problème des déchets de l'Algérois. Cette décharge devra accueillir, dans un premier temps, tous les déchets de la capitale et sa banlieue. Cela jusqu'à la réception de deux nouveaux CET pour la capitale, un à Réghaïa (banlieue est d'Alger) et un autre à Corso (wilaya de Boumerdès). «Le CET de Corso devrait être livré avant la fin août, alors que celui de Réghaïa à la fin 2014», a-t-on appris des responsables de l'environnement de la wilaya d'Alger. La réception de ces CET permettra de gérer les déchets par zones. «Le CET de Corso accueillira les déchets de Boumerdès et une partie de la banlieue est d'Alger. Celui de Réghaïa, une autre partie de la banlieue est. Alors que celui de Hamici, au même titre que celui de Staouéli déjà en fonction, ramassera ceux du centre d'Alger et sa banlieue ouest», ont fait savoir les même responsables. Le chef de l'Exécutif est donc déterminé à lancer une véritable bataille contre les décharges publiques qui empestent l'atmosphère de la capitale. A noter que le centre d'enfouissement technique Hamici est l'un des plus modernes en Algérie. Il couvre plus de 80 ha, et est pourvu du premier centre de tri des déchets et de la première station de traitement de «lixiviat» en Algérie (le lixiviat étant le liquide produit par la fermentation des déchets et qui est d'une haute toxicité). C'est une véritable «usine de traitement» qui transforme les rebuts en un véritable gisement de richesses d'une valeur inestimable: produits et matières premières (métaux ferreux et non-ferreux, plastique, papier, composts, biogaz, eau d'irrigation).
Le CET de Hamici est pourvu d'un casier d'une capacité de plus d'un million de tonnes de déchets. Il est extensible à sept casiers qui étendront sa capacité à 10 millions de tonnes. Un seul casier a été réalisé jusqu'à présent et les prochaines phases d'exécution du centre auront pour objectif la réalisation des six casiers restants, ainsi que le système de captage et de traitement des biogaz. Le Premier ministre a demandé les raisons qui font qu'un seul casier a été réalisé. Les responsables lui on fait part d'un problème de budget. Sellal a tout de suite fait savoir qu'une enveloppe sera dégagée pour la réalisation au plus vite des casiers restants.
Le projet a une durée de vie d'une vingtaine d'années et est pourvoyeur de centaines d'emplois directs et indirects.
A ce sujet, le Premier ministre a ordonné au responsables de ce projet de faire des partenariats avec des entreprises issues des dispositifs d'aide à l'empoi et la création de micro-entreprises (Ansej).
Ces dernières années, la gestion des déchets, leur ramassage, leur recyclage... est l'un des domaines les plus rentables dans le monde. Un créneau porteur pour les jeunes promoteurs.

«Alger doit être aussi belle que vous»
Sellal a demandé qu'Alger retrouve sa blancheur d'antan à l'occasion du prochain mois de Ramadhan. «Je ne veux pas voir de détritus pendant le mois sacré du Ramadhan pendant lequel les déchets générés doublent», a-t-il réclamé aux responsables de l'environnement de la wilaya d'Alger. «Je veux qu'Alger soit aussi belle que vous», a-t-il lancé en direction de la directrice du CET de Hamici qui devra recevoir ces déchets.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article