Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

L’initiative est née d’un voyage d’étude à Berlin. D. R.
L’initiative est née d’un voyage d’étude à Berlin. D. R.

Au moment où le débat s’accentue dans le monde sur les conséquences de l’industrialisation sur la planète, des femmes algériennes chefs d’entreprise s’organisent dans la discrétion la plus totale pour engager l’économie verte dans notre pays. Cette louable initiative est venue du Réseau algérien des femmes actives dans l’économie verte (Rafeev). Ces femmes n’ont pas attendu une hypothétique politique gouvernementale pour passer au vert. Leur initiative consiste en l’organisation d’«un forum d’échanges et de recherche des bonnes pratiques de l’entrepreneuriat féminin, où des questions environnementales seront exposées et discutées en s’appuyant sur le partage de connaissances et la mutualisation des informations», précise-t-on dans un communiqué de Rafeev dont Algeriepatriotique a obtenu une copie. Le réseau envisage dans ce contexte d’organiser au mois de mars un forum de femmes chefs d’entreprise intéressées par l’économie verte. L’initiative est née d’un voyage d’étude à Berlin organisé par l'Agence de coopération allemande au développement (GIZ) en partenariat avec le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement», souligne Rafeev qui ne cache pas son ambition de se positionner en pionnier de l’économie verte en Algérie. Cette organisation relève toute l’importance de passer à l’économie verte dans notre pays, pour préserver l’environnement et économiser de l’argent, citant comme exemple une étude élaborée par GIZ qui atteste que l’économie verte pourrait générer, en Algérie, un peu plus de 1,4 million d'emplois à l'horizon 2025. Une tâche qui semble cependant difficile dans un pays où l’environnement ne figure pas vraiment parmi les grands chantiers du gouvernement.
Sonia B.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article