Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Samedi 20 octobre 2012

http://portail.cder.dz/

 

 

 

Sous le thème "Faire avancer le savoir, les politiques et la pratique en matière de changement climatique et de développement", les travaux de la deuxième Conférence annuelle sur les changements climatiques et le développement en Afrique se sont ouverts, vendredi à Addis-Abeba.

Organisée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), l’Union africaine (UA) et la Banque africaine de développement (BAD), la conférence se veut un forum de mise en commun et de diffusion des connaissances sur les travaux en cours et les nouveaux enjeux liés au changement climatique et au développement en Afrique.

Elle tend aussi à dégager un consensus parmi les décideurs, les universitaires et les praticiens sur les meilleures pratiques en matière d’intégration de la problématique du changement climatique dans les politiques, stratégies et programmes de développement.

La conférence constitue une enceinte propice à la concertation et au dialogue entre diverses parties prenantes intéressées par le climat et le développement en Afrique.

Si on n’atténue pas les causes des changements climatiques et si on ne s’adapte pas à leur impact inévitable, le développement général de l’Afrique et sa bonne performance économique actuelle risquent des revers importants, souligne le document.

Les travaux de la conférence d’Addis Abeba s’articulent autour de trois thèmes à savoir la prestation des services relatifs au climat en faveur du développement, l’accès à une énergie durable pour tous les Africains d’ici 2030 et les questions non réglées dans les négociations sur le climat.

Les objectifs de la conférence, qui se poursuivra jusqu’au 20 octobre, consistent entre autres à évaluer l’efficacité des politiques sur le terrain au regard des cadres et contextes internationaux, régionaux et nationaux existants, et à discuter de la transition vers l’accès à l’énergie moderne en Afrique dans le contexte des enjeux en train de se dessiner en matière de politiques climatiques et de voies de développement à faible émissions de carbone.

Dans une note distribuée à la presse, les organisateurs relèvent que le phénomène des changements climatiques représente une menace grave pour les plans et priorités de développement des pays d’Afrique.

La 1ère conférence sur les changements climatiques et le développement en Afrique a été tenue en 2011 sous le thème "Priorité au développement : lutter contre les effets des changements climatiques en Afrique"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article