Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Deuxième conférence sur l’énergie et le développement durable à Adrar"

Portail Algérien des ENERGIES RENOUVELABLES 

Mercredi 20 février 2013

Les participants à la deuxième conférence sur l’énergie et le développement durable ont appelé à Adrar à une utilisation rationnelle des énergies nouvelles et renouvelables pour assurer le développement durable.

Chercheurs, universitaires et spécialistes ont été unanimes à souligner l’importance de ces énergies nouvelles et renouvelables "qu’il appartient, néanmoins, d’exploiter de façon rationnelle pour relever les défis du développement".

Le directeur de l’ESPT centre de développement des énergies renouvelables (EPST CDER), M. Noureddine Yassaa, a indiqué, à ce propos, que l’exploitation rationnelle de ce type d’énergies contribue à la réduction des risques sur l’environnement, à l’instar des émissions de gaz toxiques et des gaz à effet de serre, à l’origine du phénomène des changements climatiques.

L’EPST CDER, avec ses trois annexes (Bousmail, Ghardaia et Adrar), travaille sur d’importants projets de recherche liés à cette question, a affirmé M.Yassaa citant, à titre d’illustration, le projet de réalisation d’un transformateur électrique hybride (solaire-gaz), ainsi que d’un pôle technologique à la ville nouvelle de Boughezoul (Médéa) pour permettre des recherches dans les énergies renouvelables.

Le Pr. Mourad Preure, spécialiste en questions énergétiques, a, dans sa communication sur les stratégies énergétiques, mis l’accent sur la nécessité d’élargir les recherches pour relever les défis de développement durable, notamment dans le domaine des énergies alternatives.

L’économiste Ali Boukrami a, pour sa part, insisté sur la nécessité "d’adosser les défis énergétiques à une démarche planificatrice et non pas sur des prévisions qui ne reflètent pas le fond des enjeux posés".

Les crises économiques répétées à travers le monde, "impliquent une nécessaire planification des prochaines étapes pour que l’économie algérienne, qui repose grandement sur l’énergie, puisse faire face aux retombées de ces crises", a expliqué, à ce sujet, M. Boukrami, en appelant à approfondir les recherches sur les énergies renouvelables.

Cette rencontre scientifique de deux jours, qu’abrite l’Université d’Adrar, vise à mettre en relief, à la fois, l’importance de la question énergétique dans le développement, mais aussi les défis sous-tendant son (énergie) obtention et sa pérennité, ont indiqué ses organisateurs.

Les travaux de cette rencontre, animés par une pléiade de chercheurs, spécialistes et universitaires, s’articulent autour de thèmes liés notamment à "la réalité de l’utilisation des énergies renouvelables en Algérie", "la politique de soutien à l’énergie dans les pays arabes", "l’avenir des énergies renouvelables" et "la protection pénale de l’environnement dans la législation algérienne.

 

 
Pour vous s'inscrire à la Newsletter du Portail des Energies Renouvelables en Algérie  veuillez saisir votre adresse e-mail: 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article